Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Mondial–Sénégal-Angleterre demain : Bataille des lions

20 ans après, les Lions retrouvent les 8es de finale d’une Coupe du monde. Mais en 2002, l’aventure ne s’est pas arrêtée là. Elle s’est poursuivie jusqu’aux quarts avec la génération des El Hadji Diouf. Et si on réécrivait l’histoire !

Sénégal-Angleterre, une affiche inédite en Coupe du monde. En effet, c’est la première fois que les deux pays se rencontrent dans une telle compétition, Sénégalais et Anglais s’étant quand même déjà affrontés aux Jeux Olympiques de 2012 avec au bout un nul face à la Grande Bretagne.

Justement, ce match inédit, qualificatif pour les quarts de finale de Qatar 2022, est l’objet de plusieurs commentaires au niveau des deux camps. Et sous ce chapitre, ce sont les Anglais qui ont été les premiers à lancer le match. Des réactions qui sonnent la confiance, mais aussi la prudence.

A l’image de leur coach Gareth Southgate. «J’ai vu jouer le Sénégal contre l’Iran (en amical) à Vienne. Je les ai bien observés. A partir de maintenant, on va étudier leurs matchs. On connaît certains joueurs qui jouent dans de grands championnats et en Angleterre», commente le technicien anglais. Mais qui avertit quand même ses joueurs : «On sait qu’on sera favoris, on doit l’assumer, mais on joue une équipe très dangereuse.»

Un message bien capté par Trent Alexander-Arnold. «Je pense que toute équipe qui atteint les huitièmes de finale est une équipe de premier plan. Je suis sûr que peu importe ce que nous disons ou faisons, nous entrerons dans le match en tant que favoris. Mais en tant qu’équipe, nous savons à quel point ils sont bons et sommes conscients qu’en 90 minutes, tout peut arriver. Si nous jouons à 90-95%, nous rentrerons à la maison», lâche le latéral droit anglais.

Du côté des champions d’Afrique, rien ne semble les perturber. A l’image du taulier de la défense, Kalidou Koulibaly. D’ailleurs, le capitaine avait une joie mesurée suite à la qualification arrachée face à l’Equateur. Une manière de se projeter sur l’adversaire anglais.

«Il ne faut pas faire la fête, il ne faut pas être heureux. Nous avons fait quelque chose de bien, mais ce n’est que le début. L’Angleterre ou n’importe quelle autre équipe que ce soit, nous ferons tout pour gagner le match. Nous sommes le Sénégal, nous ne craignons personne.»

Bien que suspendu pour ce match, Idrissa Gana Guèye dope ses coéquipiers. «Les huitièmes de finale ce n’est pas l’objectif. Nous voyons plus loin que ça. Nous n’avons pas de limites. Nous avons un effectif qui peut aller loin.»

Les Three Lions sont avertis. Ils auront à faire à des Lions déterminés, ce dimanche soir.

lequotidien.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :