Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Mame Mbaye Niang charge Sonko, Mimi Touré et valide la candidature de Macky Sall

Le ministre du Tourisme et des Loisirs est d’avis que le leader du parti Pastef Ousmane Sonko ne veut pas que la vérité éclate dans le cadre de l’affaire «Sweet Beauty». Mame Mbaye Niang l’a fait savoir hier, dimanche 6 novembre dans l’émission «Diano Bi» sur la radio privée Sud Fm. «Au début, il disait que c’est un complot.

Adji Sarr qui l’a accusé de viol, est allée chercher un certificat médical. Ensuite, ses partisans ont dit que le certificat médical l’a blanchi. Mais sur le papier, il est écrit qu’un prélèvement a été fait sur Adji Sarr. Le doyen des juges a demandé à Sonko de faire un test Adn. Tu as dit à tout le monde que tu n’as rien fait. Des gens sont sortis manifester et il y a eu des morts. Maintenant, on te demande de faire un test Adn et tu refuses. Donc, tu ne veux pas que la vérité éclate», a déclaré Mame Mbaye Niang.

À l’en croire, Ousmane Sonko va faire un test Adn «par force» quand il va en procès. Il a également fait savoir que le dossier des manifestants morts lors des événements de mars 2021 est suivi. Toujours sur ce sujet, le ministre du Tourisme et des Loisirs a soutenu que des manifestations de ce genre ne se reproduiront plus que au Sénégal. Pour cause, dira-t-il, «le gouvernement s’est préparé et a pris toutes les mesures nécessaires». Sur les accusations du leader du Pastef contre l’ancien du procureur de la République Serigne Bassirou Guèye, Mame Mbaye Niang a indiqué que c’est normal que ce dernier s’implique dans le dossier car, il est le maître des poursuites.

En ce qui concerne l’ex-Première ministre Aminata Touré qui a claqué la porte de la majorité présidentielle, Mame Mbaye Niang affirme que l’histoire lui a donné raison. «J’ai toujours dit qu’elle ne travaillait pas pour nous. Elle était dans notre parti que pour ses propres intérêts. Ce sont des gens qui ont travaillé pour elle et on l’a nommée ministre, ensuite première ministre. Elle nous a rejoint en janvier 2012. Le Président a laissé d’autres gens qui ont plus travaillé pour le parti. Aujourd’hui, on ne lui donne pas le poste de président de l’assemblée nationale et elle dit qu’on t’a trahie», affirme le ministre du Tourisme et des Loisirs.

Selon lui, la démission de la députée du groupe parlementaire de la majorité ne va leur créer aucun problème. Concernant la présidence de 2024, Mame Mbaye Niang défend la candidature de Macky Sall. «Il a fait des efforts dans tous les domaines. La crise actuelle, tout le monde le vit. Il doit poursuivre son programme et c’est lui qu’on va investir. Quand il venait au pouvoir, il a dit qu’il va diminuer son mandat, le conseil constitutionnel a dit non. Il n’a encore rien dit sur sa candidature en 2024, mais nous qui l’accompagnons, pensons que l’investir est la solution pour le pays. Maintenant, ce sont les sénégalais qui vont voter», a-t-il soutenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :