Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Décès de Doura Diallo à Kédougou : Les conclusions de l’audit du ministère de la Santé 

Le ministère de la Santé et de l’Action Sociale a dépêché une mission d’audit, le jeudi 1er Septembre 2022, sur les circonstances du décès de Madame Doura Diallo, survenu à Kédougou. 

L’audit, selon le communiqué s’est déroulé au niveau de l’hôpital régional de Kédougou, avec la participation du comité d’audit de décès maternels de la région médicale de Kédougou et de la sage-femme du poste de santé de Dalaba.

Les auditeurs ont constaté : « La présentation chez la femme de près de six (6) facteurs de risque susceptibles de compromettre la grossesse et l’accouchement ; les consultations prénatales de la femme au poste de santé de Dalaba, avec des fiches de référence au centre de santé de Kédougou pour une meilleur prise en charge de grossesse ;  La prise en charge de la femme au centre de santé de Kédougou le 30 août 2022 à son arrivée, conformément aux normes et protocoles en vigueur à travers l’indication de la césarienne et la réalisation de la visite anesthésique dans les délais… ».

Avec senego

Dans le but d’arrêter le saignement…

Et de poursuivre : « l’exploitation chirurgicale a retrouvé une rupture utérine sur une ancienne cicatrice avec propagation, ainsi qu’une hémorragie interne avec 500 ml de sang aspiré ; devant les difficultés d’extraction du fœtus et l’absence de signes de vie dudit fœtus, une embryotomie a été réalisée ; dans le but d’arrêter le saignement pour sauvetage maternel, une hystérectomie d’hémostase a été effectuée, suivie de la mise en place d’un drain pour évacuer le sang résiduel et surveiller d’éventuels saignements ; l’intervention a duré environ trois heures (3 heures) de temps ; en fin d’intervention, la patiente a présenté un arrêt cardiorespiratoire suivi d’une réanimation sans succès ; le décès a été constaté à dix-neuf heures (19 heures)».

Appel au calme…

Ainsi, face à cette situation, le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale a tenu à renouveler ses condoléances à la famille. Mais aussi à manifester son soutien aux personnels de santé et d’action sociale et les exhorte à persévérer dans les soins humanisés. Non sans appeler « au calme et à la sérénité ; et réitère sa ferme volonté d’offrir aux populations des services de qualité».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :