Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Scrutin du 31 juillet 2022 : Aar Sénégal, la grosse désillusion !

Chaque scrutin a son lot de déçus. Le baptême du feu électoral de la coalition «Aar Sénégal», qui proposait une «Assemblée de rupture» durant toute la campagne électorale, s’est transformé en un échec cuisant. D’après les premières tendances des élections législatives du dimanche 31 juillet, la coalition de l’opposition dont la tête de liste nationale est l’ancien ministre Thierno Alassane Sall, par ailleurs président du parti la République des Valeurs, risque d’être la grosse désillusion de ces joutes électorales.

Pour cause, malgré le fait qu’elle soit la seule coalition à avoir présenté un programme dans lequel elle propose 14 réformes prioritaires pour la 14e législature (patriotisme économique, gouvernance foncière, souveraineté alimentaire ou encore efficacité et fonctionnement parlementaires), «Aar Sénégal», composée par Dr Abdourahmane Diouf du parti «Awalé», de l’ancien député Cheikh Oumar Sy, du juge Ibrahima Dème, de la parlementaire Marème Soda Ndiaye, du président du mouvement «AGIR» Thierno Bocoum semble ratée la marche vers la quatrième législature et risque même d’être devancée par la coalition de novices «Serviteurs» de Pape Djibril Fall. Même si elle n’a pas fait focus sur Ousmane Sonko pendant la campagne électorale, la coalition «Aar Sénégal» a beaucoup tiré sur le leader de Pastef.

Ce dernier leur avait accusé d’être à la solde de Macky Sall. Tour à tour, les différents membres de la coalition ont condamné le propos de Ousmane Sonko qu’ils ont qualifié de mensonge. Mais le peuple, souverain, a décidé autrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :