L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Youssou Ndour à la jeunesse: «Je touchais 200 à 300 F CFA après chaque prestation à…»

 Youssou Ndour fait partie des personnes qui peuvent bien conseiller les jeunes à s’armer de patience, en étant sur le marché de l’emploi, ne rien minimiser. Car lui en est un parfait exemple.

La plupart des jeunes qui aiment Youssou Ndour ne savent peut-être rien de son passé. Il est à la tête d’une grande société de médias et qui est sans aucun doute la plus suivie au Sénégal. Avec une centaine d’employés, sans compter ses autres entreprises.

Cerise sur le gâteau, c’est le Roi du mbalakh incontesté. Mais que de chemin parcouru! Ce jeudi, lors du Conseil présidentiel, il a lancé un message fort aux jeunes: « ne refusez pas un stage non payé, ne minimisez pas un salaire. Il faut vous armer de patience. Tôt ou tard la patience finira par payer », avait-il dit.

Il ne croyait pas si bien dire car, pour ceux qui ne le savent, il lui arrivait d’être payé trois cents (300) ou quatre cents (400) francs CFA par prestation par feu Ibra Kassé, alors patron du Miami Night Club. C’est dire la patience et la foi qui animaient le futur homme d’affaires qu’il était. Des tout grands sont passés par là comme Bob Marley qui se faisait aussi payer des miettes, d’où le titre éponyme de sa chanson « don’t worry about a thing , because every little thing gonna be alright « .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :