L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Mis aux arrêts: Sidiki Kaba corse la sanction du capitaine Touré à 60 jours

L’affaire du capitaine Oumar Touré est en train de prendre une autre tournure. L’officier à la compétence et au mérite reconnus de tous ses collaborateurs, qui a tenu, malgré les risques, à dire ses vérités dans l’affaire Ousmane Sonko-Adji Sarr, vit dignement son “arrestation” à la Lgi de Mbao. Alors qu’on croyait qu’il allait finir de purger sa peine à la fin de cette semaine, le ministre des Forces armées a corsé la sanction. Me Sidiki Kaba a rallongé la peine à… 60 jours. Ce qui veut dire que Oumar Touré va devoir rester encore 20 jours en taule. Cette décision du ministre des Forces Armées est la preuve que les autorités veulent lui infliger la sanction suprême.

En effet, une telle décision du ministre en charge des Forces Armées a deux conséquences : cette décision est toujours accompagné soit d’un avertissement soit d’une traduction devant un conseil d’enquête en vue de la radiation.

Et tout indique que c’est la radiation qui est l’option des autorités. Là aussi, l’article 82 relate la nature des punitions. Quand il s’agit d’un officier comme Oumar Touré, il y 4 types de radiation : la radiation du tableau avancement sur décision du président de la République, une mise en non-activité sur décision du Président après avis d’un conseil d’enquête ou bien une mise à la retraite par mesure disciplinaire aussi sur décision du président de la République après avis d’un conseil d’enquête.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :