L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Surimposition des rappels des enseignants : L’Adept évalue le préjudice à plusieurs milliards de francs CFA

L’Alliance pour la Défense de l’École Publique et des Travailleurs (ADEPT) a publié, ce vendredi 09 avril 2021, un rapport d’étude sur la surimposition des rappels des enseignants. Un rapport détaillé de 22 pages sur lequel, les responsables dudit syndicat sont revenus sur la base et le mode de calcul de l’impôt sur les salaires, l’étude de cas d’un enseignant, l’évaluation des montants de la surimposition des rappels et l’évaluation du préjudice subi par les enseignants. L’étude a montré qu’entre janvier et juillet 2020, sur un nombre de 3139 enseignants, le préjudice tournerait entre 82 millions et 5 milliards de francs CFA.

Selon le secrétaire général de l’Adept Cheikh Diop, ce rapport porte au rappel d’intégration concernant les fonctionnaires. Il examine essentiellement deux questions le rappel et l’impôt.

 » L’étude d’un cas nous a permis d’évaluer le préjudice subi par les enseignants qui ont perçu leur rappel entre janvier et juillet 2020 et qui sont au nombres de 3139, entre 82 millions et 5 milliards de francs CFA  » a révélé le syndicaliste.

Pour lui, une grande partie des calculs d’impôts effectués par les services du ministère des finances comporte des irrégularités. D’abord le calcul est fait par un logiciel mal conçu et qui doit être reprogrammé, ensuite l’IR est calculé manuellement par des agents du ministère des finances qui ont besoin d’être recapacités et enfin un système organisé au sein du ministère des finances, utilise la surimposition sur les rappels des enseignants pour leur soutirer une partie de leur revenus de façon frauduleuse.

Ainsi face à l’ampleur du préjudice subi par les enseignants, l’Adept rejette le qualitatif du revenu exceptionnel qui serait attribué au rappel de l’enseignant pour justifier son caractère imposable, regrette les lenteurs administratives qui, en partie, ont conduit à cet imbroglio, dénonce et condamne le faible niveau de paiement des rappels, de toutes sortes dûs aux enseignants, ce qui les oblige à attendre plusieurs années avant d’être payés et exige une correction de toutes les anomalies constatées, une reprise des calculs de l’IR pour tous les enseignants lésés et une réparation des préjudices subis par ces derniers.

A la suite de la conférence de presse tenue au siège de la Confédération des Syndicats Autonomes (CSA), l’Adept compte mener une tournée nationale dans les prochains jours pour partager ce rapport avec les enseignants et les autorités. Par la memey occasion, il lance aussi un appel à toutes les organisations syndicales à s’unir pour afin obtenir réparation pour tous les enseignants ayant subis un préjudice.

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :