L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Employabilité des jeunes : Le plaidoyer de OSIDEA et de la plate forme Paroles aux jeunes pour un changement de paradigme

L’État du Sénégal a injecté des centaines de milliards pour la prise en charge de l’emploi des jeunes mais le problème du chômage demeure toujours. Le président de l’Observatoire de Suivi des Indicateurs de Développement Économique en Afrique (OSIDEA) Cheikh Omar Sy est d’avis que pour apporter des correctives nécessaires il faut changer de paradigme d’orientation en matière de politiques publiques. Il s’exprimait, ce mercredi, lors d’un atelier d’orientation stratégique et perspectives des concertations nationales de la jeunesse. Une rencontre organisée par l’OSIDEA en partenariat avec Paroles aux jeunes et International Budget Partnership.

Le président de la République Macky Sall lors de son discours du 08 mars avait dit qu’il a écouté et entendu les jeunes et en perspective il va organiser une concertation nationale de la jeunesse. C’est une bonne chose parceque les défis de l’emploi pour la jeunesse sont énormes a soutenu M. Sy.

C’est un problème d’orientation en matière de politiques publiques estime le président de l’OSIDEA. Pour lui, le Sénégal a énormément de ressources avec l’exploitation du pétrole et du gaz, l’agriculture, la pêche, l’élevage sont là, mais nous avons un problème d’orientation à partir de l’éducation et de la formation professionnelle. La plus part des jeunes sont orientés vers l’Université hors l’essentiel qu’on a besoin c’est le savoir faire, la formation professionnelle pour aller vers une industrialisation . C’est pas à l’État de créer des emplois c’est le secteur privé qui doit accompagner la jeunesse.

D’après M. Sy, la problématique de l’emploi des jeunes n’a pas été réglé. C’est pourquoi l’OSIDEA en partenariat avec Paroles aux jeunes et International Budget Partnership a organisé cet atelier pour permettre aux jeunes d’aller vers quelque choses de concret à travers des travaux de groupe. Des travaux qui porteront sur la vision de la jeunesse sur les institutions, sur l’emploi, l’éducation, l’équité sociale.

 » L’essentiel aujourd’hui c’est de réfléchir pour les jeunes de demain et nous espérons tirer profit et remettre ces conclusions au ministère de la jeunesse pour qu’elle puisse en faire bon usage  » conclu-t-il.

Le conseiller technique du ministère de la jeunesse, a rappelé la lancinante question de l’emploi est un problème mondial. Il souligne que les initiatives n’ont pas manqué pour régler la question de l’emploi des jeunes. Nous avons une population extrêment jeunes et selon les estimations ça tourne au tour de 65% de la population. Chaque année c’est près de 200.000 demandeurs d’emplois qui viennent grossir le rang des chômeurs.

 » Il ya une forte inadéquation entre la formation reçue et l’offre sur le marché. Ce changement de paradigme s’impose pour voir les besoins du marché de l’emploi. Les jeunes doivent s’orienter sur les nouveaux métiers » déclare-t-il.

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :