L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Cherté de l’or brut : Les bijoutiers du Sénégal réclament la levée de la TVA de 18%

L’Association Nationale des Bijoutiers du Sénégal (ANBS) est pour la levée de la TVA de 18% qui contribue à la cherté de l’or brut. Face à la presse, ce dimanche, les responsables des bijoutiers ont souligné que leur secteur est entrain de s’effondrer et que beaucoup de jeunes ont déserté les ateliers pour l’émigration clandestine à cause des difficultés d’approvisionnement.

Selon Ibrahima Niang, président de l’ANBS, depuis la mise en place du comptoir d’achat en 2017, aucun gramme d’or n’a été reçu dans ce site du fait de la TVA de 18% qui rend l’or brut trop cher. Il ajoute que tout l’or de Sabadola est destiné à l’exportation alors que la réforme constitutionnelle de 2016 a donné aux citoyens des droits sur leurs ressources naturelles et minières.

Pour une relance de leur secteur, l’ANBS a proposé une série de mesures. C’est ainsi que les bijoutiers du Sénégal réclament entre autres, l’approvisionnement du comptoir d’achat de matières premières (or et argent) pour contribuer à la lutte contre le recel et amoindrir les risques encourus par les bijoutiers, une fiscalité adoptée au secteur de la bijouterie, l’implication des acteurs dans la délivrance des licences d’importations, la prise en charge da la bijouterie par le PEJA (Projet Employabilité des Jeunes par l’Apprentissage) et le renforcement des capacités des bijoutiers et la création d’un market gold moderne qui englobe toute la chaîne de valeur de la raffinerie à la commercialisation en passant par la production a fait savoir leur président.

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir