L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

A quand le tour de « mbiguel morowo » (Abou Sall, conseil communal de la jeunesse de la Commune de Dabia)

La région de Matam notre fierté, une région où se réveille tous les jours nos mamans nos frères et sœurs…,une région considérée comme la plus docile et passive de votre magistère, certains la taxe même de votre bétail électoral mérite mieux.

Mr le Président je ne fais que répéter ce que certains jeunes imbus de valeur républicaine et qui tiennent à leur terroir comme la prunelle de leur yeux ont essayé de vous rappeler depuis votre dernier mot a Matam lors de élections présidentielles passés « Mbiguel morowo morotako niandé diouldé » je ne pense que « diouldé mbeni guila mboyi ».

Nous sommes seulement soucieux de l’avenir de cette région qui vous a toujours soutenue et de vous dire de regarder votre rétroviseur avant qu’il ne soit trop tard car les urgences sont énormes et nous ne voulons pas être les perdants.

Une région où le plateau sanitaire reste à désirer car chaque jour certaines de nos sœurs donnent leur vie en échange de leur progéniture une situation qui seville jusqu’à présent dans la région, une région qui ne possède qu’un seul pédiatre ,un seul gynécologue j’en passe.

Une région qui doit dans l’heure actuelle solliciter son propre université accès sur ceux qui est le plus pratique chez nous l’agriculture afin de créé des compétences pour l’avenir de ce pays dans le domaine de agricole on s’est tous que toutes les nations émergentes disposent d’une agriculture dynamique.

C’est vraiment regrettable de voir de jeunes étudiants qui quittent la 11eme région avec des rêves ,mais ces derniers finissent des années universitaires sans compétences et seront obligés d’émigrés vers Congo, Gabon certains même vers Mauritanie pour gagner leur vie car ayant perdu tout espoir.

C’est pour cela je suis sidéré de voir nos responsables au lieu de se battre au côté de la jeunesse en les aidant à réclamer leur part dans les 54 milliards de l’agri-jeunes ,Non, ils préfèrent dépensé des millions destinés en majeure partie de chauffeur de bus, pour une propagande politique soit disant aider le Président au près de la population de Matam dans cette affaire de fait divers »sweet Beauté »,encore de la duperie volontaire de la part de ses leaders.

Une propagande politique qui se termine toujours par de simple discours !Up le lendemain retour a la misère quotidienne surtout pour les jeunes utiliser a chaque fois comme moyen de mobilisation.

C’est simplement pathétique et cela témoigne d’un manque de respect total envers cette contrée qui manque près que de tout où dans certaines parties, certains cercles sont au bord de la famine dans ses moments de pandémie ou la vie devient de plus en plus dure et les récoltes peu fameux comme notre casier Dabia-Kobilo qui montre chaque année ses limites,des cultivateurs après campagne se retrouve avec des 3 sacs ou 4 sacs de 50kg et seront forcé de payer des 50.000 ou 60.000 ça dépend a l’État.

On ne pourrait tout écrire retenez tout simplement cette expression lapidaire comme disait le feu Keba Mbaye la région de Matam est fatiguée et elle ne mérite pas ça de votre part Mr le Président et de vos représentants soit disant les leaders de la région.

Mr le Président ,il vous reste approximativement 1095 jours a la tête de ce pays et mérite votre respect et votre considération car elle vous a presque tout donner.

Mais aussi ses leaders d’arrêter d’user cette population passive et de travailler pour la région en essayant de la faire sortir de cette obscurité qu’elle baigne depuis fort longtemps.
« Mbiguel morowo » revendique son tour même si ces « Mougui » on prend !!

Abou Sall, jeune de la région de Matam

Et vice président du conseil communal de la jeunesse de la Commune de Dabia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir