L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Serigne Mansour Sy Dabakh: “Il faut qu’on arrête d’intoxiquer les Sénégalais sur nos intentions”

La furie des manifestants ces derniers jours n’a pas épargné les chefs religieux, certains remettant en cause même la légitimité des émissaires des khalifes généraux. Ainsi ces chefs religieux ont-ils profité de leur point de presse hier pour fustiger cette attitude. Pour Serigne Mansour Sy Dabakh, il faut qu’ils arrêtent d’intoxiquer les sénégalais.

Les émissaires des khalifes généraux ne sont pas insensibles aux derniers développements observés ces derniers jours relatifs aux différentes manifestations qui ont secoué le pays. Faisant savoir toute sa satisfaction par rapport à l’accalmie notée, Serigne Mansour Sy, l’un des représentants des khalifes généraux, a déploré la tentative de dénigrement dont ils ont fait l’objet dans les réseaux sociaux.

Connu pour son franc-parler, le fils de Serigne Abdou Aziz Sy Dabakh a indiqué, lors de cette rencontre à l’institut Islamique de Dakar, que personne d’entre eux n’ose entamer des négociations avec le président de la République et les acteurs concernés dans cette crise sans avoir au préalable l’autorisation des khalifes généraux. ‘’Il faut que certains oiseaux de mauvais augure arrêtent d’intoxiquer les sénégalais», s’insurge le religieux. Pour sa part, Serigne Badawi Mbacké a invité les jeunes sénégalais à garder espoir pour leur avenir.

«La jeunesse est un trésor», renchérit le fils de Sergine Fallou Mbacké. Par ailleurs, dans une déclaration commune, ces émissaires ont rappelé que le calme noté depuis lors doit être consolidé pour favoriser une paix durable et permettre de préserver les bases de la concorde nationale qui a toujours été la marque de fabrique de l’exception sénégalaise.

«Étant donné les difficultés sanitaires, économiques et sociales, et les risques qui pèsent sur la stabilité du pays dans un environnement régional perturbé, les khalifes généraux du Sénégal et les autorités de l’Église exhortent également les acteurs politiques et les citoyens à poser des actes allant dans le sens d’une paix durable», signalent-ils dans la déclaration avant d’ajouter : «Il nous faut rétablir la norme, qui est la paix et le vivre-ensemble dans notre pays comme nous y invitent nos religions, nos traditions et les enjeux de l’heure».

Dans le même ordre d’idées, Ils réitèrent leurs remerciements aux cadres et organisations de la société civile et de l’opposition et les invitent également à poursuivre le travail déjà entamé dans le sens de la pacification. Remerciant dans la foulée le chef de l’État pour son écoute et l’encouragent à poursuivre les efforts dans la voie de l’apaisement qu’il a entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir