L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Mamadou Ndiaye PRDS:  » Le Président doit cristalliser la volonté populaire afin d’éviter une situation chaotique »

Déclaration de Presse

La situation inédite que vit le pays interpelle à plus d’un titre toutes les formations politiques et leurs leaders, toutes les organisations nationales, la société civile, les chefs religieux et coutumiers ainsi que toutes les sénégalaises et sénégalais.  Il est évident que nous sommes confrontés à une situation ou les responsabilités sont partagées.  Le Président de la République, garant des institutions, est interpellé au plus haut niveau, et en tant que tel, il doit cristalliser la volonté populaire afin d’éviter à notre pays la pérennisation d’ une situation chaotique  pouvant empirer avec sa charge extrêmement négative pour le pays. 

Aujourd’hui, les incertitudes envahissent les sénégalaises et les sénégalais de tout bord au point que nul ne sait plus de quoi demain sera fait. L’urgence pour tous c’ est de trouver les voies et moyens d’une sortie de crise car en ce qui nous concerne, nous sommes convaincus qu’un dénouement heureux sans perte supplémentaire de vies humaines  est possible. 

Le Parti Républicain Démocrate du Sénégal (PRDS) condamne fermement les dérives ayant occasionné la mort de plusieurs de nos compatriotes. Le PRDS présente ses sincères condoléances à toutes les familles éplorées et prie pour le repos de leurs âmes. Seul un esprit de dépassement de toutes les forces vives de la nation mettant en avant l’intérêt général de notre cher Sénégal peut mettre fin à cette triste épreuve. 

Reconnaissant le Président de la République comme principal garant de la cohésion sociale, le PRDS, par la voix de son Président Monsieur Mamadou Ndiaye, demande solennellement la libération de tous les sénégalais détenus à l’occasion des évènements de ces derniers jours, parmi lesquels Mr Ousmane SONKO leader du parti PASTEF, pouvant lui permettre de répondre devant la justice pour ce qui concerne, à l’exclusion de toute autre, de l’accusation de viol portée en son encontre par une citoyenne.  La confiance que nous portons à notre justice nous porte à croire que le droit et rien que le droit sera dit dans cette affaire.  

 Au PRDS, nous croyons en notre jeunesse, la dynamique jeunesse sénégalaise, dans ses capacités et son savoir faire mais surtout à son intelligence; C est pourquoi, nous lui demandons certes un engagement sans faille dans la revendication de ses droits mais en toute responsabilité et dans le respect scrupuleux de nos valeurs d’éthique, de morale, pour qu’ensemble nous puissions bâtir des lendemains meilleurs pour notre cher Sénégal  afin de vous laisser un leg digne de nos aïeux. Et que le désir et la volonté de bâtir, de consolider, soit votre démarche majeure pour un Sénégal prenant en compte les préoccupations de besoin d’éducation, de formation pour une insertion sociale acceptable et la création d’emplois adaptés; car ce Sénégal, certes meurtri aujourd’hui ne sera jamais à genoux parce que, nous le savons, vous ne le permettra jamais. C’ est votre pays,

 c’ est votre avenir.

Notre parti, le PRDS, est extrêmement préoccupé par la situation sanitaire,économique, scolaire et universitaire qui est très précaire dans le pays.  En effet,le Sénégal fait face à des problèmes structurels causant une paupérisation endémique, le chômage chronique des jeunes, un système éducatif de plus en plus délétère et un tissu social en perpétuelle dégradation.

Quand à notre démocratie, profondément écornée, elle a besoin de retrouver un climat apaisé pour au moins consolider les acquis dans ce domaine où nous étions la vitrine sous l’échiquier sous régional et international.

 Nos principes démocratiques exigent que les différents acteurs vivent en permanence dans un État de droit où les libertés d’expression et l’intégrité physique des citoyens sont préservées, où la justice reste la même pour tous.

Chers compatriotes, nous appelons toutes les sénégalaises et sénégalaise à se ressaisir au niveau de toute la nation pour que le calme et la paix reviennent notamment sous la houlette de la sagesse séculaire de nos guides religieux et  coutumiers pour faire renaître l’esprit de dépassement et de pardon, d’équité et de justice, pouvant seul permettre l’édification et la consolidation d’un développement durable.

Le PRDS appelle toutes les forces vives de la nation à un dialogue fécond bannissant toute forme de démagogie, de spéculation négative, d’actes de violence physique ou verbale. Notre amour pour cette nation exige de mener une réflexion pour une proposition de sortie de crise que nous résumons ainsi qu’il suit.

  1. Libération immédiate de Mr Ousmane Sonko Président de PASTEF qui devrait  dès sa sortie lancer un appel au calme et à la sérénité à l’endroit de ses militants et sympathisants pour un retour à la paix totale.
  2. Abandon de toutes les poursuites judiciaires contre Mr Ousmane Sonko exception faite de la plainte liée à l’accusation de viol parce que concernant deux citoyens d’égale dignité dont l’un a émis le vœu d’être entendu à ce sujet. 
  3. Qu’en ce qui le concerne, le Président de la république à l’occasion d’une adresse aux sénégalaises et Sénégalais, pour une consolidation définitive de la paix, déclare publiquement sa non participation aux élections de 2024. 

Tous pour la paix!

Vive le Sénégal.

Le Parti Républicain Démocrate du Sénégal (PRDS)

Le Président

Mamadou Ndiaye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :