L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Affaire du viol présumé: Idrissa Seck fixe une condition à Sonko pour entamer une médiation

Idrissa Seck se dit dans les dispositions de mener une médiation pour trouver une issue heureuse à l’affaire dite du « Sweet Beauté. Dans une déclaration, le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) a fixé une condition et pas des moindres, au leader de Pastef.

« J’incite mon jeune frère Ousmane Sonko directement ou à travers ses conseils, à s’adresser à ses partisans pour les inviter à cesser toutes activités insurrectionnelles, de pillage ou de déstabilisation du pays. S’il le fait, j’accéderai alors aux nombreuses demandes, dont celle de notre compatriote Alioune Tine, membre éminent de la société civile africaine, d’entreprendre une médiation politique pour le retour rapide au calme », a suggéré le leader de Reewmi.

Idrissa Seck affirme ainsi que sa proximité avec le chef de l’Etat pourrait être un atout pour que la médiation puisse aboutir. «  Je sais bénéficier auprès de son excellence  Monsieur le président de la République, d’une écoute attentive et respectueuse, qui me fait espérer des résultats positifs pour cette médiation, le cas échéant », a-t-il ajouté.  Reste maintenant à savoir qu’elle sera la position du leader de Pastef.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir