L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Non respect du protocole sanitaire: Le SAEMSS hausse le ton et dépose un préavis de grève

Le Syndicat Autonome des Enseignants du Moyen et Secondaire du Sénégal (SAEMSS ) a noté, ce mercredi, plusieurs manquements dans l’application du protocole sanitaire et la mise en œuvre des accords signés le 30 avril 2018. Face à la presse, Sawrou Sene et compagnies ont déposé un préavis de grève et menacent d’arrêter les enseignements d’apprentissage dans les écoles.

« L’évaluation à mi-parcours du protocole sanitaire laisse transparaitre plusieurs manquements liés au déficit criard de masques et de matériels de protection sanitaire au niveau des établissements du moyen secondaire, le non-respect des gestes-barrières à
cause des effectifs pléthoriques et du manque de tabie-bancs et l’absence d’application de directives relatives une désinfection régulière des écoles et à l’accès à l’eau » a indiqué Sawrou Séne.

Selon le secrétaire général du SAEMSS, conscient des risques réels que représente l’école dans Ia propagation de la maiadie, le SAEMSS exige le renforcement et le strict respect du protocole sanitaire ainsi que |a prise de mesures administratives d’urgence par le ministère de l’éducation nationale pour Ia dispense de tous les enseignants souffrant de comorbidités jusqu’à nouvel ordre. Il rappelle qu’en cas de persistance de Ia situation de relâchement total noté présentement de la part des autorités académiques et sanitaires en ce qui concerne la gestion de la pandémie dans I’espace scolaire, il n’hésitera pas à demander la suspension des enseignements apprentissages partout où ces manquements seront notés a fait savoir M. Séne.

S’agissant de l’évaluation du protocole du 30 avril 2018, le SAEMSS a fait des constats objectifs liés à l’absence de matérialisation des accords signés avec le Gouvernement. D’ailleurs il a déposé un préavis de grève depuis le 25 février dernier. Dans ledit préavis, les responsables dudit syndicat exigent du Gouvernement du Sénégal, la dématérialisatian des actes et des procédures de la Fonction Publique, la mise en place d’un nouveau système de rémunération juste équitable pour les agents de la fonction publique, le paiement de tous les rappels dus aux enseignants, la création du corps des administrateurs scolaires, la mise a la disposition des Parcelles nonviabilisées et le virement des prêts au logement des détenteurs de conventions signées en 2016 entre autres.

Le SAEMSS s’est aussi prononcé sur la situation nationale très tendue. Il a condamné avec véhémence les arrestations récurrentes d’enseignants dans l’exercice de leur fonction et la violation de l’espace scolaire par les forces de l’ordre. Il a exigé le strict respect des dispositions de Ia Charte fondamentale et l’arrêt systématique de toute forme de restriction de libertés qui pourrait avoir comme conséquence de faire basculer notre pays dans une crise dont on ne saurait appréhender Ia portée.

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir