L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Vol en réunion : Après avoir volé un mouton, Ibrahima Coundoul l’égorge et le vend au boucher Moustapha Seck.

Ibrahima Coundoul et Moustapha Seck ont comparu devant le tribunal des flagrants délits de Dakar pour vol en réunion au préjudice de Babacar Ndiaye. Déclaré coupable des faits, qui leur sont reprochés, les deux prévenus ont été condamnés à 2 ans dont 1 mois ferme pour Ibrahima Coundoul et 2 ans dont 6 mois ferme pour Moustapha Seck, le boucher.

Pour revenir sur les faits, un dimanche, le sieur Babacar Ndiaye avait demandé à son fils de faire sortir les moutons pour qu’on puisse nettoyer leur enclos. Ce qu’il a fait. L’un d’entre eux s’est échappé avec son petit agneau. « Quand je me suis rendu compte qu’il y avait des manquants, j’ai demandé à mon fils d’aller les chercher. C’est ainsi qu’il a surpris les deux prévenus qui l’ont menacé », a-t-il déclaré devant la barre.

Avant les faits, le propriétaire des moutons de faire savoir que l’Adjudant Dramé l’avait prévenu qu’il y avait des voleurs de moutons qui les vendaient à un boucher du quartier. A l’issue de l’audience, le requérant a décidé de retirer sa plainte vu que les parents du boucher lui ont remboursé son argent. « Je l’avais acheté à 75 mille francs cfa en son temps et les parents du boucher m’ont remboursé le même montant. »

Interrogé sur les faits, Ibrahima Coundoul a déclaré avoir vendu le mouton à 15 000 francs cfa au boucher, mais ce dernier lui avait donné une avance de 10 000 francs. Néanmoins, il reconnaît avoir volé le mouton qu’il a égorgé avant de le mettre dans un sac pour le vendre au boucher.

Quant à l’autre prévenu, le boucher Moustapha Seck, il avoue avoir acheté le mouton à 15 000 francs, mais ne savait pas que le mouton avait été volé.

Le procureur a mentionné dans son réquisitoire que les faits sont constants et il veut une application de la loi en condamnant les prévenus à 2 ans d’emprisonnement, dont 6 mois ferme.

La défense plaide l’application bienveillante de la loi.

Finalement, le juge en rendant sa décision a déclaré les prévenus coupables des faits qui leur sont reprochés et condamne Ibrahima Coundoul de 2 ans dont 1 mois ferme et 2 ans dont 6 mois ferme pour le boucher Moustapha Seck.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :