Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Me El Hadji Diouf, revient en charge: “Il y a bien un prélèvement de sperme … Sonko ne peut pas échapper…”

L’avocat de Adji Sarr, Me El Hadji Diouf estime que le leader de Pastef doit demander pardon aux Sénégalais. L’avocat et homme politique persiste et signe qu’il y a bel et bien eu des prélèvements de sperme sur sa cliente. Selon lui, Ousmane Sonko est en train de faire une campagne d’opinion, mais il ne peut échapper à la guillotine.

Ousmane Sonko c’est le voleur qui crie au voleur. C’est lui qui doit demander pardon pour avoir violé Adji Sarr. Il doit regretter son acte et demander pardon au peuple sénégalais, au lieu de manipuler les populations. Pourquoi il a refusé de répondre à la convocation de la gendarmerie, alors qu’on était en flagrant délit. On n’a pas besoin de lever son immunité parlementaire, il aurait pu se présenter devant les gendarmes pour un test d’ADN“, dit l’avocat Me El Hadj Diouf en charge du dossier.

Il est revenu à la charge suite au démenti apporté, ce samedi 13 février, par les avocats de Ousmane Sonko. Qui soutiennent que “le seul dossier médical concernant cette affaire établi le 3 février 2021 (soit au lendemain des faits supposés) n’indique nulle part que du sperme a été prélevé ou retrouvé“.

Il signe et persiste que lors de prélèvements sur sa cliente, il y a bel et bien eu du sperme. “Un soi-disant communiqué de presse, sans cachet ni signature, des avocats de Ousmane Sonko parle de Procès-verbal (PV) de la Gendarmerie. Il y a bel et bien un prélèvement de sperme sur Adji Sarr. Je rappelle qu’aucun avocat de Ousmane Sonko ne peut encore accéder au dossier, ne peut détenir un Procès-verbal (PV) parce que leur client ayant refusé de répondre à la convocation des enquêteurs“, a-t-il déclaré sur la Rfm.

L’avocat de Adji Sarr semble en colère contre le leader de Pastef-Les Patriotes. “Ousmane Sonko est en train de mener une campagne d’opinion. Ce n’est pas possible. On ne peut pas violer une dame et revenir dire qu’on pardonne. Il sait qu’il doit aller en prison. Et, maintenant, on fait entrer en action la maman, les marabouts parce qu’on a peur. Ousmane Sonko sait qu’il ne peut échapper à la guillotine. Aujourd’hui, il veut passer pour une victime. Il se victimise. Alors que dans cette histoire, la vraie victime, c’est Adji Sarr“, plaide Me Diouf.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :