Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Suppression des villes : Le Sutracol/FC dit non

Le Syndicat Unique des Travailleurs des Collectivités Territoriales du Sénégal s’oppose à toutes nouvelles réformes et particulièrement à la suppression des villes  » Plus de réformes avant l’achèvement totale de celle sur la fonction publique locale ». Le Sutracol plaide d’abord pour l’effectivité de la fonction publique locale. En conférence de presse, ce mardi, les camarades Cheikh Ahmadou Bamba Diop disent non à toutes autres réformes et appellent toutes les forces sociales à s’ériger en bouclier face à toute tentative de forcing.

Les travailleurs des collectivités territoriales exigent sans délai l’effectivité de la fonction publique locale pour tous les travailleurs et dans toutes les collectivités territoriales du pays. La mise en place de la structure dédiée fonctionnelle et avec les moyens adéquats. Plus de tatonnements plus de forcing, tous debout pour l’effectivité de la fonction publique locale et l’avènement d’une véritable gouvernance locale a fait savoir Cheikh Ahmadou Bamba Diop.

 » De Mars 2011 à Mars 2021 dans deux mois ce sera la date d’anniversaire des dix (10) ans depuis que la loi sur la fonction publique locale a été votée par l’assemblée nationale et à ce jour les travailleurs attendent toujours d’être édifié sur leur statut : « A quand le statut? kougoudoul fane douko fékké » partout entonné  » se désole M. Diop.

Pour le secrétaire général du Sutracol, pendant ce temps des réformes dans le domaine de la décentralisation sont vite passées comme lettre à la poste. L’acte 3 en est une parfaite illustration, la loi votée 1e 28 Décembre 2013, les élections ont lieu six (06) mois après soit le 29 juin 2014. Pourtant cette réforme bien que plus vaste que le statut du travailleur municipal a été mis en branle et exécuté rapidement tel est la volonté du maitre des lieux. Les travailleurs ont été redéployés dans différentes collectivités sous prétexte de leur trouver des attaches pour leur intégration dans la fonction publique locale.

Il ajoute que durant ces années d’attente c’est soit des décrets à pondre, soit des changements de ministres et le pauvre travailleur croule sous le poids de ses dronts bafoués ( retards chroniques et arriérés de salaires, plans de carrières perturbés, absence de prise en charge médicale, manque de couverture sociale,…) autant de disfonctionnements sans solution, pas de vision claire sur l’effectivité de la fonction publique locale taut attendu et pendant ce temps, les rêveurs debout pensent instaurer une seconde cacophonie en versant à nouveau dans une autre impréparation, la suppression des villes.

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :