Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Abdourahmane Baldé et Kolda debout sur les traces d’un homme qui porte le social en bandoulière

L’exemple achevé du don de soi. De l’art consommé de prendre son prochain sous son aile protectrice. Ou encore comment se mettre au service de la Cité au sens latin du terme. Les qualificatifs et clauses de style font florès pour définir, pardon décrire, Abdourahmane Baldé. Le patron de la société AB PARTNERS, passé au scanner de notre rubrique phare LEADERS, bluffe son monde par des qualités rares sous nos tropiques : humilité, discrétion et courtoisie. En effet, le président du Mouvement Kolda Debout est un humaniste doublé d’un altruiste.

Les populations de Kolda, sa ville natale, ne diront pas le contraire. Quid d’une diplômée vendeuse de cordes, prise en étau par l’impitoyable guêpier social, à qui celui que l’on surnomme Doura a rendu sa dignité en la recrutant en qualité de responsable commerciale ? Ayant eu écho des nombreuses actions de bienfaisance à l’actif de cet homme qui a la main sur le cœur, votre site www.lepaysinfos.com a enquêté. La moisson ? Des témoignages inédits en provenance des populations du Fouladou qui le plébiscitent déjà comme leur futur maire.

6000 kits aux élèves et vibrant plaidoyer pour le maintien des filles à l’école

La capitale du Fouladou a accueilli la deuxième édition de la lutte contre la déscolarisation. Lancée le 5 décembre dernier, dans l’antre du collège CEM 1 de à Kolda, par le Mouvement Kolda Debout (MKD), elle vise, essentiellement, à accompagner les élèves issus de couches vulnérables (orphelins et enfants de familles modestes). Et, une fois n’est pas coutume, Abdourahmane Baldé dit Doura a remis l’ouvrage sur le métier en octroyant 6000 kits scolaires (cahiers, matériel géométrique, stylos, sacs à dos…) aux élèves dans le seul but de rehausser leur niveau et leur donner, au-delà du contexte de Covid-19, le maximum de chances de réussite dans leurs études.

À travers ce noble geste de haute portée sociale, le Mouvement Kolda Debout (MKD) pose un acte indélébile qui soulage les parents venus en masse le visage radieux et met du baume au cœur de leurs chérubins. Ne s’étant pas arrêté en si bon chemin, le donateur -qui compte  élargir ses activités dans tout le département voire la région au grand bonheur des populations- a également cru devoir enrôler d’office les heureux bénéficiaires de ses actions de bienfaisance dans la Couverture maladie universelle (CMU).

Prenant la parole, Abdourahmane Baldé a exprimé toute sa satisfaction : «En ma qualité de président du Mouvement Kolda Debout, je remercie toutes les autorités administratives et locales qui se sont déplacées pour le lancement de cette deuxième édition de remise de kits scolaires. Ces dernières ne cessent de nous encourager en nous demandant de lutter aux cotés de l’État contre la déscolarisation. L’occasion qui nous est offerte nous permet d’accompagner les enfants orphelins et ceux dont les parents sont vulnérables. Ainsi, nous participons à l’effort de construction de la nation. Nous comptons aussi enrôler les bénéficiaires à la Couverture maladie universelle afin de leur permettre de s’épanouir au même titre que les autres enfants. En posant ce geste, nous sommes conscients que nous soulageons les parents certainement impactés par la Covid-19. Car, en définitive, seul le développement de Kolda m’anime».

Il a également fait, ce 8 décembre, un vibrant plaidoyer en direction des parents d’élèves pour le maintien des filles, à l’image des garçons, à l’école Yéro Tacko Baldé. Ainsi, le mouvement entend lutter efficacement contre la déscolarisation par des actions sociales concrètes. Dans la foulée, il a fait un fort plaidoyer pour le maintien des filles à l’école jusqu’à la fin de leur cursus scolaire. À ce titre, il précise : «J’en appelle aux parents d’élèves pour qu’ils laissent les enfants à l’école pour voir le fruit de l’effort qui a été consenti. Mais, je demande surtout que ces derniers laissent les filles terminer leurs études. Nous devons nous réunir autour de l’essentiel à savoir la lutte contre la déscolarisation.» Chaque établissement a reçu 150 kits scolaires pour les élèves issus des couches vulnérables qui seront enrôlés d’office dans la couverture maladie universelle.

10 millions pour enrôler 5 000 personnes à la Couverture maladie universelle (CMU)

Abdourahmane Baldé alias Doura veut aussi aider les Koldois à se soigner à moindre coût. C’est dans cette optique qu’il a versé une subvention de 10 millions de Fcfa à la CMU pour l’enrôlement de 5 000 personnes (2 000 élèves, 1 000 talibés et 2 000 adultes). Le lancement officiel de cette grande opération a eu lieu dans la capitale du Fouladou en présence des responsables nationaux du programme de la Couverture maladie universelle. Ce jour-là, le terrain de basket du CEM I de Kolda, qui a servi de cadre pour cette cérémonie, avait refusé du monde. En effet, les populations de Kolda, notamment les jeunes et les femmes, sont sortis en masse pour être témoin de cette action humanitaire initiée par le Mouvement Kolda Debout.

«À travers ce geste, nous avons voulu apporter notre contribution dans le combat pour l’amélioration de la santé des populations du Fouladou afin de leur permettre d’accéder à des soins de santé de qualité sans trop dépenser», a fait savoir Abdourahmane Baldé. Doura dit aussi être en train d’accompagner et de jouer sa partition pour la réussite de ce  programme phare du Président Macky Sall dans la région de Kolda. À l’heure du bilan, a informé Abdourahmane Baldé, «l’objectif fixé au départ, qui était de toucher 3 000 personnes, a été «largement dépassé».

Les bénéficiaires de cet appui du Mouvement Kolda Debout s’en félicitent. Mme Badiane, responsable d’un GIE de femmes basé au quartier Bel-Air, de marteler avec un sourie rayonnant : «Ce samedi 7 mars 2020 est un grand jour pour les personnes en situation de vulnérabilité, notamment pour ces femmes sans moyens qui peuvent, désormais, pouvoir se soigner grâce à l’appui financier du frère Doura Baldé. Nous ne trouvons pas les mots pour traduire nos  sentiments de joie et de satisfaction». Cerise sur le gâteau, cette cérémonie a été précédée par des consultations gratuites pendant 48h.

Covid-19 : Appel au respect des mesures barrières, «Navétane Citoyen» et désinfection des lieux publics

Suite à la recrudescence des cas au coronavirus dans notre pays, le président du Mouvement Kolda Debout appelle au respect strict des mesures barrières pour couper la chaine de transmission. Abdourahmane Baldé : «Après avoir fait le tour des écoles, je me désole de voir qu’avec la recrudescence du coronavirus que les mesures liées à la protection des enfants soient un peu négligées. Je suis très ému de voir que tous ces enfants ici présents devant nous sont sans masque de protection. Cette maladie est une réalité. C’est pourquoi, je lance un appel aux autorités locales, administratives et aux académies, de faire en sorte que les enfants soient protégés du coronavirus. Personne n’est à l’abri. Je prends un engagement ici pour augmenter nos octrois en masque dans les écoles pour protéger les enfants. Nous sommes conscients que si un Kolda debout est possible ce seront les enfants qui sont debout. C’est pourquoi nous comptons les accompagner durant leur cursus scolaire».

Toujours dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Coronavirus et les inondations, Abdourahmane Baldé, le président du Mouvement Kolda Debout, a lancé ce samedi 12 septembre, à Kolda, le «Navétane citoyen». Dénommée «Navet Daan Corona», cette initiative a été lancée en présence des autorités locales et des populations.Il a été question de doter, une nouvelle fois, les populations d’importants lots de masques, de gel hydro-alcoolique mais surtout de 5 000 moustiquaires pour venir en aide aux populations. Selon le président du Mouvement Kolda Debout, «cette initiative vise à accompagner le chef de l’État pour les actions menées contre cette pandémie et contre d’autres fléaux qui frappent le pays».

Très engagé dans la politique sociale de la localité, Abdourahmane Baldé s’active énormément auprès des jeunes qu’il cherche à occuper à travers cette initiative. «Le combat est de sensibiliser les gens sur cette maladie afin de les aider à mieux se protéger», dit-il. Pour ce faire, il a actionné les services d’hygiène de l’État qui se sont mobilisés en faisant une désinfection de tous les lieux publics de Kolda.

Participation aux travaux de finition de la Quasi-Paroisse St Augustin

L’administrateur et les fidèles de la quasi-paroisse de Sikilo Médina Chérif, dans la commune de Kolda, peuvent compter sur le président du Mouvement Kolda Debout pour poursuivre la construction de l’église et du presbytère. En effet, Abdourahmane Baldé, qui a procédé à une visite de chantier ce dimanche 6 décembre 2020,  a promis d’apporter sa contribution. Doura s’engage aussi à porter le plaidoyer en direction des autorités locales et nationales pour les convaincre à aider les fidèles chrétiens de Sikilo Médina  Chérif à achever les travaux de leur lieu de culte.

Aussi, les fidèles ont été rassurés par l’oreille attentive de Doura à leurs doléances concernant la construction de l’habitat de l’Abbé en chantier, du mur d’enceinte et d’une école dédiée aux enfants. Occasion saisie par ces derniers pour se féliciter de cette visite du président du Mouvement Kolda Debout accueillie avec beaucoup d’espoir. Les femmes de cette paroisse ne seront pas en reste. Elles vont bénéficier des largesses du patron de la société AB PARTNERS qui leur demande de lui proposer des projets pouvant faire, de sa part, l’objet d’un accompagnement.

Achèvement du Pont de Hillèle : Quand Doura fait renaître l’espoir

Les populations de Kolda peuvent-elles encore rêver de voir les travaux du pont de Hillèle  se poursuivre dans les prochains mois ? L’espoir est permis si on se fie aux allégations du leader du Mouvement citoyen « Kolda Debout ! ». Selon Abdourahmane Baldé alias Doura le projet est cette fois en bonne voie. « Il a quitté le ministère de l’Urbanisme pour l’AGEROUTE» qui va se charger de l’exécution de ce grand oublié, a confié Doura Baldé aux ondes de la station RPF de Kolda lors d’une émission dont il est l’invité ce lundi 9 novembre. Toutes choses qui font dire au président du Mouvement Kolda Debout que «le pont de Hillèle sera bientôt une réalité».

Pour rappel, cette infrastructure fait partie des réalisations prévues dans le cadre du programme Indépendance 2006. Et, quinze (15) ans après les Koldois n’arrivent toujours pas à réceptionner cette infrastructure qui devrait permettre la continuité territoriale entre Hillèle et le village de Faraba et faciliter, par la même occasion, la mobilité des personnes sur cet axe stratégique. L’attente a été si longue que des jeunes de Kolda se sont mobilisés, avec l’appui de bonnes volontés, pour réaliser un ponton au niveau de ce chantier oublié afin de soulager les populations.

Malheureusement, l’avènement de ce pont artisanal n’a pas pu mettre fin aux accidents mortels à ce niveau du fleuve Casamance. Cette année encore, un cas de noyade s’est produit occasionnant la mort d’un enfant. C’est pourquoi, M Baldé , réputé être philanthrope dans l’âme et adepte de la gouvernance participative avec ses nombreuses actions au service du bien-être des populations  et du développement de Kolda,  s’engage à faire le suivi de ce projet. Dans ce sillage, il invite les populations de la capitale du Fouladou de tous bords à poursuivre le plaidoyer, partout où besoin sera, pour que cet ouvrage tant attendu puisse voir le jour dans les meilleurs délais.

Son entreprise «Les Délices du Fouladou» crée une quarantaine d’emplois

Abdourahmane Baldé, Directeur général de AB PARTNERS, un cabinet de conseil, d’accompagnement, d’expertise et d’audit a distribué à des groupements et  des établissements   scolaires des enveloppes et du matériel informatique  d’une valeur de près de 6 millions. Ce geste qu’il a fait ce samedi 7 juillet entre dans le cadre de la responsabilité sociétale de l’entreprise dénommée «Les Délices du Fouladou» qu’il a créée à Kolda.

«Depuis la création de cette boulangerie, pâtisserie, restaurant,  fast-food, il  y a six mois, nous avions pris l’engament de distribuer les bénéfices aux populations. C’est cet engagement que nous avons concrétisé aujourd’hui en remettant  des équipements et des financements  aux femmes et aux élèves», a indiqué M. Baldé. Qui se félicite aussi d’avoir offert de l’emploi à «40 fils de la région» qui travaillent dans son entreprise. À l’en croire, «Les Délices du Fouladou» contribue aussi  à l’autonomisation des femmes en leur octroyant un appui financier. Après ce geste de solidarité, Abdourahmane Baldé n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. Il compte faire une action similaire dans les six prochains mois.

Ngoné Mbaye : De vendeuse de cordes à responsable commerciale

Les réseaux sociaux ne cessent de faire des miracles. Cette fois, ils ont permis à une vendeuse de cordes pour mouton de trouver, après des années de débrouillardise, du travail. Et, pas n’importe lequel. Ngoné Mbaye, c’est le nom de la jeune femme dont l’histoire a enflammé, à la veille de la dernière fête de Tabaski, la toile. En effet, nos confrères de Dakaractu ont filmé la jeune dame aux abords du rond-point Liberté 5, un célèbre lieu de rencontre des vendeurs et acheteurs de moutons de la capitale. Interrogée sur la rentabilité de son commerce, elle a fini en sanglots en relatant ses difficultés. Toute émue, elle raconte, dans la foulée, qu’elle est un soutien de famille qui n’a jamais reçu de l’aide. Une façon, pour elle, d’inciter ses sœurs à se ceindre les reins et à n’attendre rien de personne. En effet, il s’est avéré que la dame en question est diplômée en transit et qu’elle a longtemps cherché du travail sans succès.

La vidéo de la jeune femme, déplorant le manque de soutien dont elle est victime, a vite fait le tour des réseaux sociaux et reprise à gogo sur plusieurs pages de médias d’actualité. Le Directeur général de la société AB PARTNERS, qui a vu la pathétique vidéo, n’a pas hésité un seul instant à lui offrir un poste dans son entreprise en qualité de responsable commerciale. Profondément touché par la vidéo,  Abdourahmane Baldé confiera, plus tard, à ses proches qu’il n’a pas dormi de la nuit à cause d’elle. «Nous avons tous suivi cette vidéo. Le cri de cœur de cette dame m’a touché au plus profond de moi. Les autorités devraient se sentir plus concernées par la situation des personnes comme Ngoné Mbaye», a-t-il déclaré. Aux dernières nouvelles, le très altruiste patron du cabinet AB PARTNERS compte aussi prêter main forte au mari de la dame.

Ralliement en masse de militants de PASTEF, d’ACT et de la Société civile

Vu son engagement sans faille à leurs côtés, les populations ne cessent de réclamer l’entrée en politique de Abdourahane Baldé. Beaucoup estiment qu’il est temps pour le Mouvement Kolda Debout de décliner ses ambitions. Au Fouladou, les commentaires vont bon train depuis l’existence de ce mouvement qui enregistre, de jour en jour, des adhésions. Les dernières remontent au dimanche 6 décembre 2020 avec le ralliement de Kabirou Diao de PASTEF d’Ousmane Sonko et Kadidiatou Boiro, désormais ex-coordonnatrice du parti ACT d’Abdoul Mbaye à Kolda, et ses militants et sympathisants qui ont rejoint les rangs du Mouvement Kolda Debout.

Kadiatou Boiro de marteler : «Je rallie le Mouvement Kolda Debout pour plusieurs raisons. Nous avons longtemps cheminé avec mon ex-parti (ACT) sans succès et sans issue heureuse. Si aujourd’hui, j’ai trouvé un accord avec ma base c’est parce que Abdourahmane Baldé est un produit rare. Mais, surtout sa politique est marquée par des actions concrètes de développement, car il ne verse pas dans le sensationnel. Nous rallions aussi l’idée concrète de développement qui anime ce monsieur. Et plus loin encore, il est dans la constance et la dynamique faisant de lui un modèle phare de la jeunesse»

Salimatou B., mère de famille qui souhaite ardemment l’entrée du mouvement en politique, précise : «Nous voulons l’accompagner pour avoir plus de poids dans le jeu politique, mais il faudrait qu’il définisse son penchant. C’est bien de faire des œuvres sociales et caritatives à l’endroit des populations, mais nous voulons qu’il formalise tout ceci. Nous sommes convaincus qu’il peut nous valoir beaucoup de satisfactions en ayant une responsabilité par exemple à la mairie de Kolda». Dans la foulée, I C membre de la société civile est enthousiaste à l’idée.  « Je ne connais pas bien le mouvement mais j’entends beaucoup parler de ses actions concrètes auprès des populations… C’est pourquoi, je pense qu’il devrait faire son entrée dans la politique, car il est jeune, et surtout en faisant ces actions sans aucune responsabilité politique, si on lui confiait un poste politique donc il ferait plus. Et alors pourquoi pas ?».

Prenant la parole, Abdouramane Baldé dit Doura, par ailleurs président du Mouvement Kolda Debout, d’annoncer : «Je me réjouis de ce meeting de ralliement vu l’engouement des gens pour notre cause pour la cité. Aujourd’hui, si Kadidiatou Boiro et Cie ont décidé de quitter un parti politique pour nous rejoindre c’est parce qu’ils ont été convaincus par nos œuvres concrètes.  Et, en ce sens, je ne ménagerais aucun effort pour la réussite de notre compagnonnage. Et ensemble nous allons construire un Kolda nouveau et votre engagement est une grande fierté pour nous».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :