Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Les nominations d’Habib Ndao, d’Amadou Kane Diallo et de Banda Diop à l’OQSF: des hallucinantes entorses à la gouvernance vertueuse de Macky Sall

En vertu du Décret n° 2009-95 en date du 2 octobre 2008 et publié dans J.O. N° 6474 du Samedi 13 Juin 2009, en son Art. 10, « Le Secrétaire Exécutif de l’Observatoire de la Qualité des Services Financiers est nommé par le Ministre de l’Economie et des Finances après sélection sur appel à candidature.

Cette procédure prévue par la disposition ci-dessus n’a pas été respectée lors du recrutement de l’actuel Secrétaire Exécutif l’OQSF Monsieur Habib Ndao. Contrairement à son prédécesseur Monsieur Abdoulaye Gaye, la nomination Monsieur Ndao est faite sur la base de copinage et de clientélisme politicien.

Les mêmes anomalies sont relevées dans les choix de Messieurs Amadou Kane Diallo et Banda Diop comme médiateurs de l’OQSF.
En effet, en 2018, le Ministère de l’économie et des finances avait lancé un appel à candidatures pour le recrutement de trois médiateurs. A l’époque 56 dossiers de candidatures ont étés déposés. Parmi ces 56 candidats, 10 ont étés retenus pour subir des testes à l’écrit et l’oral.

Finalement trois candidats ont été retenus mais au grand dam des candidats sélectionnés les résultats ont été classés jetés à la poubelle. Ces compatriotes victimes de la magouille politicienne doivent être rétablis dans leurs droits et recrutés en lieu et place de Amadou Kane Diallo et Banda Diop.

Leur recrutement, en effet, n’obéit qu’à la politique politicienne.

Il s’y ajoute que le choix de Médiateur des banques, établissements financiers, services financiers décentralisés et de la poste, exige non seulement une sélection transparente à la suite d’appel à candidature comme cela a toujours été le cas mais aussi un profil académique et professionnel. Ce qui n’est pas le cas avec les ingénieurs informaticien et halieutique Amadou Kane Diallo et Banda Diop.

Les 3 candidats retenus lors du premier appel à candidature et dont les dossiers ont été soumis à la signature du ministre des finances ont été laissés en rade. Leur seul tort n’avoir pas été transhumant ou allié politique du Président de la République Monsieur Macky Sall.

Nous sommes loin du temps de la patrie avant le parti.

Ces graves manquements et la politisation manifeste dans le choix de Messieurs Amadou Kane Diallo et Banda Diop et plus anciennement Monsieur Habid Ndao risquent de remettre dangereusement en cause l’indépendance et la neutralité de l’Observatoire de la Qualité des Services Financiers et sa principale mission de renforcement de la confiance des populations et des petites et moyennes entreprises en vue de les encourager à recouvrir davantage au système financier.

Autre pied de nez à la bonne gouvernance, Monsieur Habib Ndao et son frère utérin Momar Ndao sont tous les deux membres de l’Observatoire. Pour éviter cette situation l’Ascosen devrait être représenté par un autre membre.

Vive la République !
Vive le Sénégal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :