Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Réplique La coalition Jotna à Pastef: «Le coup de semonce n’a pas eu ses résultats escomptés»

La coalition Jotna dit avoir maintenu 55% de ses membres après le départ de Pastef. Bruno D’Erneville et ses camarades préviennent qu’ils ne travaillent pas pour un homme mais pour le Sénégal.

Pastef est parti avec 45% des partis et mouvements membres de la coalition Jotna. Mais les 55% autres ont décidé de rester dans cette coalition née à la suite de la coalition Sonko Président qui avait porté la candidature de Ousmane Sonko à la Présidentielle de février 2019. Ce décompte a été réalisé par les désormais ex-alliés de Ousmane Sonko dont le parti a démissionné de la coalition Jotna lundi dernier.

En Assemblée générale extraordinaire hier, le président de la coalition Jotna a regretté certes le départ de Pastef, mais a décidé de poursuivre le travail. «Nous avons perdu le plus grand parti de la coalition, Pastef, dirigé par le président Ousmane Sonko. Ce parti a quitté notre coalition de façon un peu brutale mais souveraine. Nous avons décidé de poursuivre le travail», a déclaré Bruno D’Erneville, président du Parti de l’action citoyenne (Pact). La coalition Jotna dit se préparer aux élections locales.

D’ailleurs, il est attendu 7 mouvements qui devraient renforcer cette coalition qui a décidé de ne pas fusionner avec Pastef. «Nous ne sommes pas des partis insignifiants. Tous ceux qui sont restés l’ont fait par détermination pour atteindre les objectifs de la coalition Jotna. Le coup de semonce n’a pas eu les résultats escomptés. On veut maintenir cette coalition qui s’ouvre à toutes les alliances de l’opposition. Ceux qui défendent les mêmes principes que nous.

On se battait pour le Sénégal et non pour un homme. Nous allons poursuivre le combat pour un Sénégal souverain», a expliqué Abdoulaye Niane, membre du Comité exécutif de la coalition Jotna, revendiquant une amitié de plus de 20 ans avec Ousmane Sonko. Bruno D’Erneville et Cie précisent que les départs seront remplacés au niveau des commissions techniques. Au cours de l’Ag, il a présenté sa démission de la présidence de Jotna. Une démission rejetée par les membres de la coalition qui lui ont renouvelé leur confiance.

Par ailleurs, Abdoulaye Niane désigne le gouvernement comme le «seul responsable» de la mort de jeunes Sénégalais suite à la résurgence de l’émigration clandestine. La coalition Jotna critique une situation économique «désastreuse» au Sénégal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :