Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Yeumbeul Comico: Trois agresseurs se disent gendarmes, kidnappent une dame, se relaient sur elle

C’est dans un piteux état que Soda Nd a débarqué jeudi dernier, vers 5h du matin, dans les locaux du Bataillon des transmissions de l’Armée nationale, sis à Yeumbeul Nord, pour solliciter du secours et de l’assistance. La dame avait les cheveux en bataille et était très mal en point. Face aux militaires, elle déclare avoir été kidnappée, séquestrée puis violée à tour de rôle par trois agresseurs en fuite, qui se faisaient passer pour des gendarmes.
 
 Un viol collectif suivi de vol avec violences commis la nuit contre la dame Soda Nd, 30 ans, par une bande de trois agresseurs non encore identifiés, dans une maison abandonnée non loin du terrain de football situé à quelques pas du Bataillon de transmissions des militaires à Yeumbeul Nord défraie la chronique dans la banlieue dakaroise.


Les choses ont eu lieu mercredi 21 octobre, vers 17h. ce jour-là, Soda quitte leur domicile, sis à Dalifort et se rend à Yeumbeul Nord Comico, où elle doit rencontrer une dame qui lui avait trouvé un travail de femme de ménage dans une maison. Après sa rencontre avec la dame, Soda prend congé et prend le chemin du retour. C’était peu après l’heure du crépuscule. Elle emprunte alors seule le terrain sablonneux de football et se précipite pour rallier l’autre côté de la localité. D’autant plus qu’à pareille heure, les malfaiteurs de tout acabit ont l’habitude de se retrouver dans le secteur qu’ils transforment en leur quartier général (Qg), entrent en embuscade et guettent l’apparition éventuelle de proies à plumer.

 Soda tombe dans l’embuscade des gangsters, qui se disent gendarmes
 
Alors que Soda marche toute seule sur le terrain de football à pas pressés dans la pénombre, elle est interceptée par trois individus inconnus, qui sortent brusquement d’un endroit obscur et se dressent par surprise sur le chemin de la jeune femme. Elle prend peur. Ses interlocuteurs hurlent sur elle et l’interpellent sur sa destination. Soda panique et répond qu’elle rentre chez elle à Dalifort. Elle reprend aussitôt son chemin et tente de s’en aller. Mais les quidams se présentent comme des gendarmes et lui barrent la route.  
La dame est séquestrée et transformée en objet sexuel
 
Un des malfrats se rue tout à coup sur la jeune femme, l’attrape fortement par le bras et commence à la gifler. Celle-ci éclate en sanglots, résiste timidement à l’étreinte du gus et implore sa pitié. Un autre entre en action, étrangle par-derrière la bonne dame et la somme de garder le silence. Il la menace de mort et l’entraîne de force dans une maison abandonnée non loin. Tout le gang des trois agresseurs s’acharne sur elle. Ils lui retirent de force le pagne, la violent à tour de rôle. Ils lui arrachent ensuite son téléphone portable et prennent la fuite, en l’abandonnant seule sur les lieux dans un piteux état.
 
Elle débarque dans un piteux état au Bataillon de transmissions de l’armée 
 
On ignore cependant si Soda est restée durant tout ce temps (du crépuscule à 5h du matin) dans la maison abandonnée après son agression sexuelle suivie de vol, avant de se traîner jusque dans les locaux du Bataillon de transmissions de l’Armée nationale pour demander de l’aide. Tout compte fait, elle a été trouvée au bataillon par les hommes du commissaire de police de Yeumbeul Nord, Lat Dior Sall, qui ont été alertés par téléphone par un lieutenant du camp. Les flics ont conduit la dame au commissariat et l’ont auditionnée sur procès-verbal (Pv). Une chasse à l’homme a été lancée contre les trois malfaiteurs en fuite et non encore identifiés. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :