Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Alioune Ndoye: «Parmi ceux qui m’attaquent, il y en a qui ont plusieurs bateaux»

La question relative aux navires bénéficiaires des licences de pêches est souvent agitée par les acteurs. Lors de son passage à « Jury du dimanche » de Iradio, le ministre de la Pêche a annoncé que cela ne devrait pas tarder.

«Dans la convention qui tarde à être signé, nous allons même avoir un registre unique. Donc, nous allons vers cela, mais avec méthode. On va partager ces informations en ayant un registre dans lequel on aura toutes nos différentes flottes. J’ai instruit à mes services pour qu’un audit se fasse. Il y a eu des appels à candidature qui sont faits pour cela. Une fois qu’on instruit un audit, on n’est pas contre une transparence », a expliqué Alioune Ndoye.

Dans le viseur de Gaipes et de Greenpeace, le ministre de Pêche estime que le plus important est de se donner la main pour le bien du secteur. « Aujourd’hui, il nous faut une organisation sous régionale forte qui existe et qui est basée à Dakar. Il nous faut travailler ensemble pour la surveillance de nos eaux, pour la lutte contre la pêche que dénoncent les armateurs », a-t-il estimé.

Alioune Ndoye en a profité pour répondre à ses détracteurs qui seraient selon lui, propriétaires de plusieurs navires. « (…). C’est beaucoup plus important. Je devrais être le meilleur partenaire de tous ceux que j’entends parler. En ce qui me concerne, je vois tout une cabale montée et faire d’amalgame.

Rien de cela n’est fondé. Il n’est pas logique de penser que nous sommes venus combattre les acteurs de la pêche. Notre objectif c’est la réussite de ces acteurs. Il n’y a pas d’affaire de licences chinoises. Parmi ceux qui m’attaquent, il y en a qui ont plusieurs armements, qui ont des dizaines de bateaux », a ajouté le ministre de la Pêche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :