Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

ABDOULAYE KHOUMA ET LE SYNDROME DU LARBIN ( Par Abdou Lahat Diouf)

Il est des personnes dont l’évocation du seul nom engendre mépris et dégout. Il ne peut en être autrement, quand l’on a décidé de prostituer sa plume et d’avilir sa personne, en acceptant d’être le larbin qui porte les mauvais coups par procuration de méchants haineux tapis dans l’ombre qui n’ont ni le leadership ni le cran d’assumer leurs ambitions, et de combattre à visage découvert leurs adversaires politiques.

Abdoulaye Khouma est un larbin. Il appartient à la pire espèce de cette catégorie en pleine expansion dans le landernau politique sénégalais, ce qui le rend plus pathétique et méprisable encore. Cet énergumène rêve d’un destin politique en se vendant au plus offrant des commanditaires de ses diatribes saugrenus, en qualité de mercenaire de la plume. Malheureusement pour lui, il n’en a ni le talent, ni la compétence.

Abdoulaye Khouma devrait savoir que « l’ambition dont on n’a pas les moyens est un crime », et éviter en conséquence de crier haro sur de hautes personnalités de la trempe de Madame le Maire de Kaolack Mariama Sarr, dont le leadership fait l’unanimité et impose le respect à ses contempteurs, car chacun sait que sa légitimité politique est incontestable.

C’est que Monsieur Abdoulaye Khouma, cet ancien apprenti de car rapide qui a embrassé la carrière de courtier politique se sent à son aise dans la fange de la médisance et des contrevérités, porté par un désir forcené de parvenir à tout prix, en politique. Dans ce milieu où il n’a aucune qualité ni morale ni intellectuelle pour faire carrière, endosser le rôle de sous fifre dans lequel il évolue admirablement bien devient le seul exutoire pour satisfaire ses rêves d’accomplissement politique et social.

Nous lui avons souvent opposé l’indifférence et le mépris en réponse à ses diatribes délirantes. Pour la simple raison que nous avons la conviction que « la vérité parle peu, le mensonge parle beaucoup ».

Abdoulaye Khouma est un ignare. Il ne connait pas les dispositions réglementaires qui organisent le fonctionnement des collectivités territoriales et n’a donc aucune idée des actes que Mme le Maire pose chaque jour dans le cadre de sa mission pour faire de Kaolack une ville émergente, en pleine expansion avec un cadre de vie agréable. Il est incapable de discerner ce qui relève de la compétence d’un maire et de la responsabilité de l’Etat.

Cet ignorant qui s’érige en donneur de leçons et pousse la sottise jusqu’à se croire investi d’une mission de porte-parole des populations kaolackoises pour exiger une délégation spéciale alors qu’il n’a jamais réussi à se faire élire quelque part présume trop de son importance.  Il croit pouvoir se donner de la visibilité en attaquant les hauts responsables politiques et étatiques. Sans doute pour exiger davantage aux ambitieux cachés dont la lâcheté et la couardise freinent le désir ardent de s’attaquer à Mme Mariama Sarr et qui emploient ses services de sous fifres abonné aux basses besognes.

Il devrait pourtant savoir que cette stratégie surannée ne peut prospérer. Malheureusement, Abdoulaye Khouma est un con. Et « les cons, ça ose tout ; c’est même à ça qu’on les reconnait » !

Il est temps qu’il la ferme maintenant.

Mme Mariama Sarr est au-dessus de la mêlée, entièrement concentrée dans ses hautes missions aux côtés de son Excellence Monsieur le Président de la République Macky Sall dont la confiance sans cesse renouvelée à son endroit témoigne à suffisance de la satisfaction à son égard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :