Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Transport des véhicules à traction animale: Les acteurs pour l’application de l’arrêté portant réglementation du secteur

Les acteurs du transport des véhicules à traction animale militent pour une application de l’arrêté pour une meilleure réglementation du secteur. Et l’ONG Brooke s’est engagée pour une amélioration des conditions de vie des équidés de trait (chevaux, ânes et mulets) et des propriétaires qui en tirent des revenus.

C’est dans ce sens, qu’elle a organisé, ce mercredi, en collaboration avec la gouvernance de Dakar, un atelier de vulgarisation de l’arrêté interministériel portant règlementation du transport par des véhicules à traction animale. Les cochets, les propriétaires de charrettes, les forces de défense, les autorités administratives, territoriales et locales ont pris part à cette rencontre tenue à la Chambre de Commerce de Dakar.

Selon le directeur régional de l’ONG Brooke, Emmmanuel Bouré Sarr, la structure qu’il dirige a fait une large sensibilisation pour s’assurer que les propriétaires des équidés et de les utilisateurs sont informés des dispositifs de l’arrêté. Il souligne que l’atelier se tient en collaboration avec le gouverneur de Dakar pour la vulgarisation de l’arrêté et les conditions de son mise en œuvre.

Pour l’adjoint au gouverneur de Dakar, Modou Ndiaye, l’objectif de cet atelier est de passer en revue l’arrêté en vue de son application sur le terrain.

 » L’arrêté consiste à protéger les équidés et mettre fin aux maltraitances avec des cochets qui ne connaissent pas souvent le code de la route. Ces derniers causent beaucoup d’accidents et d’incidents sur le terrain » a fait savoir Modou Ndiaye

Dans l’arrêté figure l’âge du cochet, du chargement et du nombre de clients qui doivent être sur la charrette et des signalisations entre autres. Son application va permettre de résoudre la question de sécurité et réduire pas mal de problèmes.

Des manquements ont été noté pour une meilleure application de l’arrêté. Pour le livret sanitaire des équidés beaucoup d’acteurs ne connaissent pas comment le remplir, une absence de chiffres au niveau national sur le nombre de livret sanitaire disponible, absence de démultiplication des formations des services techniques à la base, une faible implication des mairies pour l’application de l’arrêté, manque d’information sur les assurances en cas d’accidents.

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :