Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Crise aux Grands Moulins de Dakar : Les travailleurs annoncent une grève les 24 et 25 septembre

La situation aux Grands Moulins de Dakar continue de se détériorer. Les travailleurs annoncent une grève d’avertissement de 48 heures les 24 et 25 septembre prochains. En conférence de presse, ce samedi, l’intersyndicale de la CNTS/UNSAS des Grands Moulins de Dakar dénoncent avec fermeté les agissements du Directeur Général Adjoint M. Franck Bavard et de son Directeur des Ressources Humaines M. Pape Abdoulaye Djigal.

Les travailleurs sont remontés contre leur DGA et leur DRH. Ils leur reprochent aux deux responsables de vouloir réduire à néant la dignité des travailleurs des GMD. Leurs actions sont motivées par des intérêts crypto personnels et ne visent qu’à leur réduire au silence. Face à cette manque de considération pour les institutions, les travailleurs sont donc déterminer pour dire à toute l’opinion qu’ils sont décidés de faire face et comptent tenir le temps qu’il faudra pour qu’enfin les autorités des Grands Moulins de Dakar comprennent qu’ils ne sont pas en territoire conquis a déclaré Lamine Fall, secrétaire général adjoint de la CNTS.

 » L’intersyndicale a décidé de déclencher une grève d’avertissement de 48 heures le jeudi 24 et vendredi 25 septembre 2020, et l’organisation d’un sit-in, le 24 septembr devant la direction des Grands Moulins de Dakar. Notre grève de justifie car nous sommes respectueux de la loi et nous entendons assurer la défense des droits et intérêts des travailleurs. Ces derniers ont décidé de faire changer les choses. Parce qu’ils n’accepterons plus d’être réduits à de simples exécutants » précise-t-il

Et d’après lui, l’écrasante majorité des travailleurs sont mobilisés à faire face à la direction et tous les moyens juridiques seront mis en œuvre pour sanctionner les coupables ».

Pour parer à leur grève, il révéle que la direction des GMD a recruté une pléthore de journaliers appeler à remplacer les travailleurs en grève au mépris de la réglementation. Il est énoncé à l’article 12 du décret 2009-412 du 23 décembre 2009 :  » qu’il est formellement interdit de recouvrir à des travailleurs temporaires pour remplacer le personnel en grève licite d’une entreprise » avertit le secrétaire général adjoint de la CNTS.

« Nous sommes là debout, pour exiger la réintégration immédiate et sans conditions de nos cinq camarades travailleurs. Car vous n’êtes pas sans savoir que depuis le 05 juin 2020, monsieur le DGA et son DRH Papa Abdoulaye Djigal, avaient pris la décision de licencier huit délégués du personnels et cinq travailleurs simples sur la base de propos qu’ils auraient tenu dans un groupe WhatsApp. L’inspection régionale du travail et de la sécurité sociale a rejeté la demande d’autorisation de licenciement des délégués ayant jugé sans fondements juridiques les motifs évoqués. En dépit de toute la médiation du Haut Conseil du Dialogue Social et par de nombreuses familles religieuses du pays, la Direction Générale refuse catégoriquement de revenir sur sa décision de licencier les cinq travailleurs simples », a ajouté Lamine Fall.

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :