Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Le tissu économique des entreprises au Sénégal est constitué à 99,8% de PME …(Assome Aminata Diatta)

Le ministre du Commerce et des PME Assome Aminata Diatta a révélé, ce mardi à Dakar, que le Sénégal est constitué à 99,8% de PME dont 81,8% d’entreprenants, 16,4% de Très Petites Entreprises (TPE) et que les Petites et Moyennes Entreprises, socles de base de notre économie nationale, sont au cœur du processus de croissance de tous les pays émergents.

Elle s’exprimait lors de la cérémonie d’ouverture de l’atelier de vulgarisation de la loi d’orientation relative au développement des PME, qui s’inscrit dans le cadre du Plan de travail annuel (PTA) du Ministère. Un atelier qui vise également à partager le projet de décret d’application de cette loi, en vue de son enrichissement, par les observations et contributions.

Selon la ministre, les PME se caractérisent dans nos pays, au plan interne par de fortes capacités d’innovation, de création de richesses et d’emplois. Au plan externe, elles se distinguent par leurs percées fulgurantes sur les marchés extérieurs. En d’autres termes, les PME traduisent le dynamisme économique des pays émergents.

Aussi, le Sénégal, s’inspirant depuis 2001 de l’expérience des pays asiatiques et de ceux du Maghreb, a non seulement créé un Département Ministériel en charge de la promotion et du développement des petites et moyennes entreprises, mais a également légiféré pour le secteur des PME.

Notre pays est devenu le pionnier dans l’espace UEMOA, à légiférer sur les PME depuis décembre 2003. D’après le dernier Recensement Général des Entreprises (RGE) de 2016, réalisé par l’Agence Nationale de la Statistique et la Démographie (ANSD), le tissu économique des entreprises au Sénégal est constitué à 99,8% de PME dont 81,8% d’entreprenants, 16,4% de Très Petites Entreprises (TPE), de 1,2% de Petites Entreprises (PE), de 0,4% de Moyennes Entreprises (ME) et de 0,2% de Grandes Entreprises (GE) avec une prédominance des entreprises du secteur informel, évaluées à 97,0% des unités recensées à fait savoir madame Diatta.

En outre, l’analyse des statistiques, fait également ressortir que le nombre des PME s’est fortement accru ces dix dernières années, notamment au niveau des Très Petites Entreprises (TPE) et Petites Entreprises (PE) évoluant souvent dans les secteurs des services.
Mais, cette croissance est fortement contrastée par un taux de mortalité très important estimé à 65% des entreprises créées. Très souvent, ces entités disparaissent avant la décennie existence (ENPME 2013), pour diverses raisons » a ajouté le ministre

A l’en croire, Les principales difficultés de nos PME portent, entre autres, sur l’accès au financement, sur le coût élevé du crédit des institutions mutualistes, à l’accès aux marchés, à la pression fiscale, à l’accès au foncier et aux contraintes liées à une faible productivité et à leur compétitivité.

Face à tous ces problèmes, la loi d’orientation de 2008 précédente relative à la promotion et au développement des PME, n’a pas permis d’atteindre les objectifs escomptés, car elle n’était plus en adéquation avec les enjeux et défis actuels auxquels faisaient face les PME. C’est pourquoi, le Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Macky SALL,

conscient des impératifs du développement d’un secteur privé national fort et dynamique, constitué essentiellement de PME évoluant dans le secteur informel, avait instruit le Gouvernement, lors du Conseil des ministres du 24 avril 2014, de formuler une Loi dans le sens du développement des PME et de la modernisation de l’économie pour mettre en place un cadre institutionnel et réglementaire efficace capable de prendre en charge correctement les préoccupations de densification, d’encadrement et d’appui en faveur des PME.


A cet égard, après un long processus inclusif et participatif, (qui a duré presque 5 ans : 2015-2020), impliquant tous les acteurs, au premier rang desquels le secteur privé, la société civile ainsi que les structures publiques d’appui et de soutien aux PME et les ministères concernés, nous avons réussi à élaborer et faire voter aux législateurs sénégalais, une nouvelle loi d’orientation relative au développement des PME, objet de partage de ce présent atelier.

Cette nouvelle loi comprend des dispositions qui consolident et valorisent les acquis de la législation nationale, elle intègre aussi les dispositions des chartes des PME de l’UEMOA et celle de la CEDEAO, ainsi que l’acte uniforme sur le droit commercial général de l’OHADA concernant le statut de l’entreprenant.

Elle a rappelé que la loi d’Orientation relative au développement des PME, promulguée par le Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Macky SALL, a pour objectif global de fixer le nouveau cadre général de la politique de développement et de promotion des PME au Sénégal.

Il s’agit plus précisément de mettre en place un cadre juridique et institutionnel propice pour l’élaboration, l’exécution, le suivi et l’évaluation de la politique de l’Etat en faveur des Petites et Moyennes4 Entreprises (PME). 

La nouvelle Loi vise à valoriser les travailleurs indépendants qui représentent 81,8 % du tissu économique. En effet, elle leur confère un statut approprié et formel, à savoir le statut de l’entreprenant.

Par la mise en œuvre de ce statut de l’entreprenant, il est attendu la réduction du nombre de travailleurs indépendants évoluant dans le secteur informel.
Ainsi, ce nouveau statut de l’entreprenant va faciliter la migration des acteurs du secteur informel vers le secteur formel.

Toutefois pour arriver à ces résultats, il est nécessaire que les incitations et avantages prévus, soient effectivement mis en œuvre afin de permettre que le nouveau cadre juridique profite aux acteurs du secteur informel de manière efficiente.

Cette nouvelle Loi va également permettre la création d’instruments nouveaux et innovants et une pleine implication des collectivités territoriales.

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :