Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Message de Macky sur les inondations: Birahim Seck prend le contre-pied de Macky Sall

S’il y a quelqu’un qui se porte en faux contre la sortie hier du chef de l’Etat, c’est bien Birahim Seck. Point par point, le leader du Forum civil a démonté les arguments et propos de Macky Sall.
 
 Le leader de Forum condamne d’abord la forme de l’adresse du chef de l’Etat aux populations. «Les Sénégalais méritaient plus de considération. Du moment où on parle de mort d’hommes, de sinistrés, de personnes qui ont dormi à la belle étoile, la moindre des choses était que le Président s’adresse aux Sénégalais de façon solennelle», martèle-t-il.

Et de déplorer que le chef de l’Etat brandisse toujours l’arme de l’argent et de la nourriture pour apaiser la colère des populations devant les conséquences de ses défaillances. «Nous avons l’impression que le gouvernement a une seule solution face aux difficultés : la solution alimentaire. Et ça, c’est un indicateur pour montrer le degré de vulnérabilité et de pauvreté des populations. La solution n’est pas toujours de sortir de l’argent pour calmer les ardeurs», note Birahim Seck.  
 
«On ne peut pas tenir les populations comme responsables…»
  
Le coordonnateur du Forum Civil trouve que c’est aussi un manque de considération et de respect aux Sénégalais que de vouloir les tenir responsables de leurs situation actuelle, pour avoir habité dans des zones inondables. «Les Sénégalais méritent considération. On ne peut pas les prendre pour responsables des inondations, en les désignant publiquement,  parce qu’ils ont eu à construire dans certains endroits.

Alors que si vous prenez certains endroits, comme les Parcelles Assainies de Keur Massar, ce sont des structures de l’Etat comme la Sn-Hlm qui ont donné ces terres aux populations. Il serait injuste d’accuser les populations d’avoir construit dans certaines zones alors qu’ils ont eu de papiers en bonne et due forme. C’est une responsabilité pleine et entière de l’Etat qui doit impérativement apporter une solution, au vu des montants faramineux qu’on leur donne pour régler la question de l’assainissement».
 
«Léger d’évoquer le changement climatique…»
 
Pour Birahim Seck, l’Etat ne peut pas non plus alléguer les changements climatiques pour occulter sa responsabilité. Et pour cause, il affirme : «en ce qui concerne le changement climatique, l’Etat du Sénégal a des services qui ont alerté depuis longtemps, sur le volume d’eau que le Sénégal devrait recevoir. Je pense que ces services techniques n’ont pas été écoutés par des autorités alertes. C’est pourquoi c’est léger d’évoquer le changement climatique pour justifier le sinistre que vivent les populations». 
 
«Nous attendons la publication des rapports d’évaluation, des montants et des entreprises bénéficiaires…» 
 
Fort de tous ces griefs, le patron du Forum civil demande la lumière sur les fonds investis et budgétisés pour la lutte contre les inondations. «Nous attendons de l’Etat, des différents ministères et structures de l’Etat qui ont eu à gérer la question des inondations, mais aussi de l’Assemblée nationale, qui a eu à autoriser les montants qui ont été injectés pour lutter contre les inondations, qu’ils nous donnent une évaluation», dit-il. Poursuivant, il souligne : «le Plan décennal devrait durer 10 ans (2012-2022).

Entre 2012 et 2020, quels sont les rapports d’évaluation qui ont été produits par les différents organes de l’Etat ? C’est là où on constate fondamentalement la faillite de l’Etat à gérer de la manière la plus professionnelle possible la question des inondations.

Nous attentons qu’il y ait une publication des rapports d’évaluation, des montants qui ont été alloués aux différentes structures et les entreprises bénéficiaires de ses différents travaux». Et de conclure que «le fait de se réunir avec des ministères et des structures pour dire qu’on va faire une évaluation n’est que du mépris envers le peuple qui mérite respect et considération». 

LES ECHOS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :