Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Le REVOCAP appuie l’initiative de la fédération de Taekwondo  » un pratiquant – un masque « 

Le Réseau des Volontaires Communautaires en Appui au Personnel de Santé a répondu favorablement à l’appel de la fédération sénégalaise de taekwondo pour protéger ses athlètes en cette période de coronavirus à travers son initiative  » un pratiquant – un masque « . Le REVOCAP a remis, ce mercredi, un important lot de masques et de gels aux responsables du taekwondo pour appuyer cette initiative. La cérémonie de remise du don s’est déroulée au Centre de perfectionnement de teakwondo au niveau du stade Léopold Sédar Senghor.

Selon la coordinatrice du pôle sensibilisation, organisation et logistique du REVOCAP, la fédération de taekwondo a eu l’initiative de lancer le projet un pratiquant – un masque et le Revocap en tant que réseau qui s’est engagé dans la lutte contre la Covid-19 a jugé nécessaire d’apporter sa contribution. Et d’après elle, c’est cette approche communautaire qui a poussé le réseau des volontaires à venir apporter son soutien.

A en croire l’honorable Marieme Soda Ndiaye, le besoin essentiel du don offert par le réseau à la fédération de taekwondo est constitué de masques pour coller au projet un pratiquant – un masque. Ainsi 2000 masques et des gels hydroalcooliques ont été remis au président de la fédération pour permettre aux pratiquants de se protéger en lavant leurs mains et en respectant les mesures barrières.

Le président de la fédération sénégalaise de Taekwondo, Balla Diéye a tenu à remercier le REVOCAP qui est la première organisation à répondre à leur appel.  » Nous remercions Revocap qui a montré la voie pour pouvoir atteindre cette objectif de lutter contre cette maladie »

Pour l’ancien champion d’Afrique de taekwondo, l’objectif du projet takkal sa masque  » un pratiquant – un masque  » est de pouvoir collecter le maximum de masques pour les mettre à la disposition des pratiquants.Aujourd’hui avec ces masques c’est une manière de participer à cet effort de guerre et de gagner ce combat.

De l’avis de M. Diéye, en terme de discipline et de respect, le taekwondo et les arts martiaux vont participer à l’effort de guerre sur l’éducation des jeunes.  » Ouvrir les dojos va permettre de faire des campagnes de sensibilisation auprès des jeunes à travers les valeurs qui leurs sont inculquées  » .

Par ailleurs, il souligne que pour ce qui est du volet de la sensibilisation les devants ont été pris au niveau des dojos à pouvoir doter de thermoflash, de gels et un protocole bien défini. D’ailleurs la fédération de taekwondo a prévu une tournée dans les régions pour discuter avec les présidents de ligue pour leur présenter le protocole et échanger avec eux.

S’agissant de la reprise des compétitions après plus de six mois d’arret lié à la Cour -19, le président de la fédération espère que le ministre des sports Matar Ba va accepter leur requête d’ouvrir les salles et les dojos au mois d’octobre.  » Nous avons déjà déposé notre plan d’action post-covid au ministère des sports et on attend l’autorisation de la tutelle pour pouvoir redémarrer les compétitions  » conclu-t-il.

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :