Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Gestion nébuleuse à la CCIAD: Les vérités de Serigne Mboup à Abdoulaye Sow et son équipe

C’est un Serigne Mboup très serein et précis qui est revenu sur les attaques portées contre sa personne par Abdoulaye Sow, président de la Chambre de Commerce de Dakar et son équipe. Pour le président de l’Union Nationale des Chambres de Commerce du Sénégal (UNCCIAS): «C’est un faux débat, ils font de la diversion. Je n’ai aucune autre préoccupation, ils n’ont qu’à répondre aux accusations portées sur leur gestion, c’est mieux de d’amuser l’opinion ».

VIDÉO

Le président Serigne Mboup a remercié Madame le Ministre du Commerce qui après, dit-il, après leur audience d’hier (Ndlr : vendredi) a montré de très bonnes disposition en prenant des décisions allant à l’apaisement de la situation conformément à la loi. Ces décisions, sont entre autres : «Que la chambre de commerce de Dakar lève immédiatement sa décision de suspendre ses activités au sein de l’UNCCIAS conformément au décret 2002-516 du 16 Mai 2002.

Que le Président de l’union de retire sans délais sa plainte pour diffamation et violation des textes en vigueur ». Une décision qu’il dit saluer, et prendrait toutes les dispositions idoines pour une bonne application de ces recommandations. Il a par ailleurs félicité le Ministre du Commerce pour son engagement pour une solution apaisée et durable.

Contrairement à ce qui est véhiculé, selon Serigne Mboup, son combat n’est pas de m’immiscer dans la gestion financière de son institution qui ne détient qu’un budget de 2 milliards Francs CFA, là où il gère plus de 40 milliards au niveau du groupe CCBM; l’objectif est de faire la lumière sur ce budget qui ne profite uniquement qu’à un groupe de personnes qui le dilapident en salaires et voyages au détriment des Chambres Régionaux qui peinent à trouver des moyens financiers pour réaliser leur moindre projet.

Il préconise que cet argent soit versé au  trésor public et qu’on laisse chaque chambre se débrouiller et travailler indépendamment comme stipulé dans la nouvelle loi, retrouver leur autonomie financière.

Enfin, quant aux accusations insinuant qu’il incite les contestataires aux élections, il dit prendre acte et s’engage dorénavant à les soutenir fermement dans leurs revendications.

Il appelle les autorités compétentes à veiller : au respect des textes et règlements qui régissent les Chambres ; à ce que les fonds destinés à soutenir le secteur privé soit utilisé normalement ; à la tenue d’élections transparentes et que le renouvellement des délégués se fasse en tenant compte des lois et règlements en vigueur.

Par ailleurs, il se dit vraiment être « surpris par la faiblesse des accusations du Président de la Chambre de Commerce de Dakar (CCIAD), en la personne de M. Abdoulaye Sow, suite à ses différentes sorties médiatiques.

«Tout ceci est de la diversion car au lieu de parler des questions fondamentales sur lesquelles ils ont été interpellées, ils ont préféré divertir les gens sur des futilités».

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :