Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Formes graves de Covid 19: Le Pr Seydi annonce un nouveau projet de recherche

Le Sénégal multiplie les initiatives pour contenir l’avancée du coronavirus qui a fini de toucher prés de 15 000 personnes dans le pays. Au cœur du système de riposte, le Pr Moussa Seydi a annoncé ce samedi un nouveau projet de recherche dont le Sénégal serait le premier à l’expérimenter en Afrique.

 «Mon propos se focalisera sur le traitement spécifique de la Covid 19. L’association azithromycine / hydroxychloroquine s’est révélé efficace selon nos résultats. Mais cette efficacité est évidente quand il s’agit d’une administration précoce. Mais elle est moins soutenue, elle est moindre dans les formes graves», a d’emblée fait savoir le Pr Moussa Seydi, reconnaissant ainsi les limites de cette méthode.

Et face à une telle situation, d’autres pistes seront explorées. «C’est fort de cette information que l’Institut Pasteur et le Service des maladies infectieuses et tropicales de l’hopital de Fann ont initié une étude scientifique en vue d’évaluer l’efficacité d’un médicament dans les formes sévères. Il s’agit d’un médicament disponible depuis plus de 20 ans, qui a une action anti-coagulante et anti-inflammatoire, efficace chez l’homme», informe Chef du Service des Maladies infectieuses de l’hôpital Fann.

Selon le Pr Seydi, la molécule qui est actuellement étudiée a déjà démontré une puissance antivirale très importante in vitro, c’est-à-dire au laboratoire.  « Le projet a démarré le 14 août dernier, conformément au protocole de recherche qui a été validé par le Comité d’éthique national pour la recherche en santé.

Ces deux actions sont indispensables à obtenir dans le cadre de la prise en charge d’une forme grave. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ici au Sénégal, nous avions inclus dans notre prise en charge, l’utilisation des anticoagulants et des corticoïdes comme anti-inflammatoires, bien avant les recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) », affirme-t-il.

Dans l’espoir de trouver un remède efficace pour les formes graves de Covid-19, le Pr Seydi a tenu à saluer l’implication des autorités pour cette nouvelle étude, dont le Sénégal est le seul en Afrique à l’expérimenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :