Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Rupture de contrat de stage: Des travailleurs à la Chambre de commerce dénoncent une injustice

L’inspection du travail a du pain sur la planche. Un vent de contestation balaie la chambre de commerce de Dakar. Quatre stagiaires ont été victime de rupture de contrat sans fondement. En conférence de presse ce matin, Ils ont dénoncé une injustice mettant ainsi le Secrétaire général au banc des accusés.

Le délégué à la chambre de commerce, El Hadj Habib Diawara, est très remonté contre ses responsables. Cela fait suite à la mise en fin du contrat de stage de 4 de leurs éléments. Ces derniers ont été stagiaires pendant plus de deux ans dans cette même institution. Ce qui est aux yeux de Habib Diawara une injustice qui ne dit pas son nom.

A l’en croire, il a saisi toutes les autorités compétentes pour qu’ils reprennent service. Il accuse Mbaye Chimère Ndiaye, Secrétaire général de la Chambre, d’être derrière tout ce scenario.  Il affirme qu’il s’est entretenu en personne avec le sieur cité sur la situation de ces jeunes travailleurs. A l’en croire, cela est tombé dans l’oreille d’un sourd. Il explique qu’il lui a notifié que ces gens ne peuvent plus être considérés comme des stagiaires mais comme des permanents puisqu’ils ont fait plus deux ans.

Avant toute action, Habib Diawara fait savoir qu’il s’est ouvert à ses camarades syndicalistes pour y voir clair. « J’ai appelé Bamba Fall de la CNTS (Confédération Nationale des Travailleurs du Sénégal) qui m’a confirmé qu’après deux ans de stage, le travailleur devient permanent. Leur stage est mis fin à deux jour du mois sans préavis. Il s’agit là  d’une injustice. », a-t-il fait savoir.  Dans ce même registre Moctar Ndiaye, représentant le groupe, a affirmé que :

«Ce qui ce passe au sein de la Chambre de commerce est une injustice. » Avec ses camarades, il compte porter ce combat au plus haut niveau. Ils veulent que « les autorités réagissent pour qu’ils soient rétablis dans leurs droits. » ils ne seront pas seuls dans cette lutte, car Habib Diawara avance que même s’il n’a pas encore eu gain de cause, il ne ne vas pas abdiquer. « Je fais un appel au président Abdoulaye Sow pour qu’il revoie sa copie. », ajoute-t-il.

Ils n’ont qu’un seul individu dans leur viseur. Il s’agit de Mbaye Chimère Ndiaye. Moctar Ndiaye révèle qu’ils ont été remplacés par les parents du secrétaire général. Selon lui, leur seul tort est qu’ils ne font pas partie de la famille du sieur. « Nous étions là-bas normalement et nous faisions des heures supplémentaires sans être payés.

Depuis que l’actuel président est venu. Il a mis fin à notre contrat un beau jour. Si le motif est en rapport avec un déficit financier on pourrait comprendre. Il n’a rien trouvé que d’amener ses parents. Nous ne faisons pas partis de sa famille raison pour laquelle on a mis fin à nos contrats. », souligne-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :