Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Mamadou Ndione DG COSEC: « Ce livre révèle une double face de Thierno Alassane Sall »

Les réactions s’enchaînent après la publication du livre de Thierno Alassane Sall Le protocole de l’Elysée. Cette fois, c’est Mamadou Ndione responsable politique de l’APR à Diass, par ailleurs Directeur Général du COSEC d’apporter la réplique à l’ancien cadre du parti de Macky Sall en ces termes : »TAS est un couteau à double tranchant ».

 « Il y a deux Thierno Alassane Sall : celui qui défendait l’attribution des licences d’exploration lorsqu’il était dans le gouvernement et celui qui a retourné sa veste suite à son limogeage. Lui-même reconnait qu’il n’a pas déposé de lettre de démission. Il a quitté le gouvernement sur décision du président de la République ».

« Les faits sont têtus. Le contrat dont il parlait, à savoir celui accordé à Total sur Rufisque Offshore pour rechercher du pétrole est sans équivoque. Total a investi 50 milliards pour l’exploration sur Rufisque Offshore sans rien trouver. Les faits sont sacrés, le commentaire est libre. Thierno Alassane Sall disait que c’est parce qu’il y avait du pétrole au niveau de Rufisque offshore que le contrat a été attribué à Total. Total  a foré, perdu 50 milliards sans trouver une goutte de pétrole. Il ne sert à rien de se perdre en vaines polémiques. Au Sénégal les contrats se ressemblent. C’est des contrats de recherche et de partage de production ».

« Tout le risque repose sur le partenaire signataire. Thierno Alassane Sall raconte des choses qui n’ont aucun sens. D’ailleurs ce dernier témoigne de l’estime que lui porte le président Macky Sall. Notamment le soutien remarquable de par sa présence lors du décès de sa mère. Il y a surement des non-dits. Qu’il ne nous fasse pas croire qu’il défendait l’intérêt des Sénégalais. Si ca se trouve il défendait d’autres intérêts ».

« Il sait et nous savons. Le plus important c’est que le Thierno Alassane qui défendait le système de l’intérieur a retourné sa veste lorsqu’il a été exclu du gouvernement. C’est un couteau à double tranchant. Il est allé sur les plateaux de télévision pour défendre la transparence dans l’attribution des contrats. J’ajoute que la prise de décision n’est pas chose aisée. Un ministre ou un directeur général peut donner des recommandations au Président de la République, mais les informations globales que les leaders ont pour prendre une décision sont des informations plurielles ».

« Il n’est pas dit qu’un ministre est tenu d’appliquer tout ce que lui propose un directeur général. Il n’est pas dit que le Président de la République doit appliquer tout ce que lui propose un ministre. Le Président raisonne en termes géopolitiques. D’ailleurs la première chose que le Président Macky Sall a dite sur les contrats c’est qu’il fallait éviter de tout attribuer à une seule multinationale parce qu’il est conscient que les multinationales peuvent, en cas de mésentente, générer des tensions internes en passant par les opposants… Le Sénégal fait partie de l’Itie ».

 » L’Itie dit clairement que le management du pétrole au Sénégal est sans égal en Afrique. Aujourd’hui tous les citoyens peuvent avoir accès à tous les contrats pétroliers sur le site de l’Itie. Celui qui pousse la transparence jusqu’à poster tous les contrats pétroliers en ligne n’a rien à se reprocher ».

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :