Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

« Allo Palais, ici la jeunesse de Fatick Monsieur le Président votre département agonise »!


Je suis au regret de constater qu’il n’y a pas de projets réellement structurants dans le département de fatick! De Mbissel à Diakho, l’Etat n’a rien fait qui puisse permettre à la population (surtout la jeunesse) de se réaliser sur place! Aucun projet (à ma connaissance) qui fait travailler 100 personnes dignement.

Aucun !
Bien au contraire, vous avez mis en mal vos collaborateurs avec les populations. Face à l’absence de moyens conséquents pour un développement autocentré, ces derniers proposent (à contre cœur je parie !) à la jeunesse des emplois précaires à Dakar.
En 9 ans de gouvernance, si rien n’est fait c’est que vous vous y accommodez.


Pourtant, la jeunesse de Fatick, s’est exprimée plusieurs fois allant jusqu’à barrer les voies menant chez vous. A ce cri de détresse, vous avez détourné votre regard !


Cela a conduit à un exode rural massif dans certaines contrées naturellement moins dotées. Le corollaire est la promiscuité abyssale dans laquelle certains de nos parents sont à Dakar. En faisant un tour dans certains quartiers de la capitale, mon cœur saigne de voir certaines choses (….)


Dans le cadre de mes recherches universitaires sur la prévention du sida, mon choc fut grand de voir l’ONUSIDA parler « des conditions de vie et de travail des femmes rurales à Dakar comme facteur de propagation du virus».
Lorsque, pour rester en vie, on perd sa raison de vivre c’est que la flamme du COEUR vivifiant qui fait rugir le LION ROUGE est éteinte. Je ne saurai garder le silence…


Loin de moi l’idée d’un quelconque communautarisme ni d’une demande de faveur mais l’expression du principe d’égalité.
Je vous fais gré de bien vouloir, Monsieur le Président, nous aider à dissiper ces ténèbres.
PS. Un citoyen avec qui vous étiez côte-à-côte le 23 juin 2011 face à l’assemblée nationale juste avant la blessure de Alioune Tine
Dr Samba Faye, votre cousin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :