Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Marche: Quand Aar Li Nu Bokk, Noo Lank et Doyna, reculent

Initialement prévue hier dans l’après-midi, les plateformes Aar Li Nu Bokk, Noo Lank et Doyna ont décidé hier, en conférence de presse de reporter leur manifestation. Ce report fait suite, à les en croire, non pas à l’interdiction tardive de la marche mais c’est le résultat d’énormes pressions de la part des religieux les demandant de renoncer à leur manif du fait de la progression rapide de la maladie du Coronavirus ces derniers jours. Par ailleurs exaspérer, Guy Marius Sagna et cie ont vigoureusement dénoncé l’attitude irresponsable de l’Etat visant à les discréditer.

Finalement la détermination et l’engagement de la bande à Guy Marius Sagna d’imposer un rapport de force à l’Etat malgré la propagation inquiétante de la Covid-19 s’est heurté sur le mur des religieux. En effet, d’après les organisateurs depuis l’annonce de la manifestation, ils ont reçu d’énormes pressions de la part de religieux les demandant de surseoir à leur marche.

«Depuis l’annonce de notre manifestation d’aujourd’hui, contrairement à l’attitude irresponsable de l’Etat, nous avons connu des médiations et de fortes demandes et de prières qui nous ont été adressées pour la suspension de notre manifestation du fait du Coronavirus. Considérant tout cela, nos organisations ont décidé de reporter la marche qui devait se tenir aujourd’hui » ont-ils déclaré hier face à la presse. Ceci, justifient-ils, dans le but mobiliser davantage leurs troupes parce que la lutte va continuer.

Car, indique Guy Marius Sagna, même dans le contexte actuel avec la propagation de la Covid-19, il faut imposer un véritable rapport de force à l’Etat. « Nous avons également décider de reporter notre marche pour davantage expliquer à nos concitoyens que même pour lutter contre le Coronavirus, il faut imposer un rapport de force à l’Etat afin d’augmenter le nombre de tests de dépistage, afin que l’Etat puisse distribuer massivement et gratuitement des masques aux populations mais aussi afin que l’Etat renforce les structures et le personnel de santé » laisse-t-il entendre.

Parce que, avertit-t-il, si le peuple reste tétaniser et paralyser par sa crainte du Coronavirus, cette maladie risque de durer longtemps dans notre pays du fait de ce drôle de guerre que mène l’Etat sénégalais contre la Covid-19.

Toutefois, malgré ce report Aar Li Nu Bokk, Noo Lank et Doyna comptent affûter leurs armes pour investir le prochainement avec une série de manifestation. « Nos organisations ont décidé de reporter sa manifestation qui devait avoir lieu aujourd’hui pour vous annoncer que dans les jours à venir, nous allons tenir une série de manifestation devant le siège l’Université Virtuelle du Sénégal, devant le Ministère de la Culture ainsi que d’autres manifestations dans divers lieux » renseignent-ils.

Même si, clament-ils, le report de leur marche est le fruit d’énormes pressions de la part des religieux, Guy Marius Sagna et cie n’ont pas manqué à fustiger la notification très tardive de l’arrêté du préfet de Dakar hier matin à 9 heures interdisant leur marche. En effet, indiquent-ils, les motifs invoqués par le préfet sont : trouble à l’ordre public, circonstance exceptionnelle liée à la propagation de la Covid-19 particulièrement à Dakar, absence de garantie de la part des organisateurs relativement au respect scrupuleux des mesures barrières notamment la distanciation physique,

le port par chaque manifestant d’un masque homologué par les autorités sanitaires et la mise en place d’un dispositif de lavage des mains tout le long de l’itinéraire ainsi qu’au niveau des trois haltes prévus, risque de contamination de personnes et d’augmentation du nombre de cas  communautaires dans le contexte sanitaire actuel en cas de grand rassemblement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :