Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Bataille de procédure contre Akilee: La Senelec obtient la mainlevée sur ses comptes

Une guerre de procédures est en train d’être menée entre la Senelec, la société Akilee et Wattgo. Des anciens partenaires liés par des contrats qui se retrouvent aujourd’hui face à face devant les juridictions, principalement devant le Tribunal de commerce. Pour des contrats non respectés ou des non-paiements de factures, on se rabat sur le juge du Tribunal de commerce pour faire bloquer des avoirs.

Si ce n’est pas Wattgo contre Akilee, c’est Akilee contre la Senelec. Dernièrement, c’est la Senelec, après avoir vu ses comptes bloqués à la requête de la société dirigée par Amadou Ly, qui a obtenu du juge un cantonnement et une mainlevée de saisie conservatoire sur plusieurs autres comptes. Une bouffée d’oxygène pour la Senelec qui n’est pas pour autant débarrassée de la société Akilee.

C’est un peu du «à toi à moi» qui est en train de se passer entre la société nationale d’électricité (Senelec), la société Akilee et Wattgo. Les procédures s’enchainent devant le Tribunal de commerce. Une bataille sans merci où chacun tente de tirer la couverture de son côté en voulant en même temps rentrer dans ses fonds. Le journal «Walf quotidien» avait annoncé dans ses colonnes que l’entreprise dirigée par Amadou Ly avait réussi à faire bloquer les comptes de la Senelec pour non-paiement de facture d’un montant de 2,6 milliards de nos francs. Ce, pour un contrat de supervision de son réseau de distribution Smartsen différent des compteurs.

Un mauvais coup reçu par la Senelec, qui s’est démenée comme un beau diable pour s’en sortir. En effet, vendredi dernier, la Senelec a déposé une requête sur la table du président du Tribunal de commerce pour demander une audience de bref délai afin d’obtenir la mainlevée de cette mesure conservatoire par laquelle ses comptes ont été bloqués. Lundi, en audience de référé bref délai, le président du Tribunal de commerce, qui a reçu des arguments valables de la part des conseils de la Senelec, a accédé à la demande de l’entreprise nationale d’électricité.

En fait, la Senelec qui avait tous ses comptes bloqués, pour un contentieux portant sur 2,6 milliards de nos francs, a argué qu’elle ne pourrait plus acheter du fuel ce qui produirait certainement des coupures d’électricité s’il en reste ainsi. Elle a souhaité ainsi un cantonnement sur un seul compte qui contiendrait ce montant de 2,6 milliards. Le juge a accédé à sa demande et a ordonné la mainlevée sur les autres comptes.

Cette ordonnance du juge fait pousser donc un ouf de soulagement à la Senelec. Cependant, du côté de la société Akilee, nous souffle une source très au fait de cette affaire, la bataille est loin d’être terminée. Ici, on estime que la Senelec n’est pas blanche comme neige et n’est donc pas exempte de reproche. Loin de là.

Par ailleurs, avant la Senelec, c’est la startup Akilee qui venait de sortir la tête de l’eau. En effet, l’entreprise d’Amadou Ly a été étouffée par Wattgo qui avait fait bloquer tous ses comptes. Par un «contrat non respecté de cession de droits de propriété intellectuelle sur un logiciel permettant d’analyser et de produire la consommation d’énergie», Wattgo a fait pratiquer une saisie conservatoire de somme d’argent, valeurs mobilières et titres, appartenant à Akilee, qui sont entre les mains de la Senelec, Bicis, Sgbs, Boa… et Trésor public.

Fort heureusement pour elle aussi, par audience de référé du 5 août dernier, Akilee a obtenu une ordonnance de cantonnement et de mainlevée des saisies pratiquées entre les mains de la Senelec et Orabank.

LES ECHOS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :