Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Des opérateurs économiques outillés sur l’accord de facilitation des échanges de l’OMC dans l’espace CEDEAO

La Chambre de Commerce d’Industrie et d’Agriculture de Dakar, a organisé ce mardi, un atelier national de renforcement de capacités du secteur privé sur l’accord de facilitation des échanges de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) dans l’espace de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Cette formation est le fruit de la collaboration engagée depuis 2017 entre le Centre International d’échanges et la CEDEAO et dont le but est d’assurer une large diffusion d’un outil de formation standardisé pour le secteur privé sur l’accord de facilitation des échanges.

Selon le président de la Chambre de commerce de Dakar,  Abdoulaye Sow, l’accord de facilitation des échanges de l’OMC vise à supprimer les obstacles administratives aux commerces transfrontalièrs tels que les contrôles douaniers inutiles, le manque de coordination des agents transfrontalier.

A l’en croire, ces obstacles rencontrées lors des opérations d’importations, d’exportations et de transit ont un impact sur le coût des opérations de circulation des marchandises notamment pour les PME et PMI.

De l’avis de Abdoulaye Sow, il urge de capitaliser l’accord sur la facilitation des échanges pour permettre la réduction des délais de processus de transaction. Ce qui permettra au secteur privé du Sénégal de s’internationaliser à moindre coût.

 « C’est pour cela que des initiatives ont été prises dans le cadre de cet atelier avec les chambres consulaires pour organiser le secteur privé à capter les informations économiques pour essayer de cerner le problème afin d’y apporter des corrections. C’est ce qui fait la tenue de cette formation pour la chambre de commerce de Dakar pour partager avec les opérateurs économiques privés du Sénégal les préoccupations des autres chambres consulaires de la sous région » a déclaré M. Sow.


Il ajoute que la chambre de commerce de Dakar va faire le plaidoyer auprès de la gendarmerie, la police et la douane pour la résolution de tous les problèmes liés aux activités transfrontalières particulièrement tout le long du corridor. Il invite les forces de l’ordre l’utilisation d’engins comme le scanner afin de faire le contrôle des véhicules sans retarder le travail des PME et PMI.


Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :