Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Washington-Abidjan: L’axe du mal

Au cœur des tractions visant, supposément, à permettre au chef de l’Etat ivoirien de candidater suite au décès de son dauphin officiel  Amadou Gon Coulibaly, Confidentiel Afrique, sous le titre « Côte d’Ivoire: L’Élysée dans l’embarras, la note secrète de Washington sur la candidature de OUATTARA de briguer un troisième mandat », fait des révélations sur la matière.

Selon des informations exclusives obtenues par nos confrères, Emmanuel MACRON et son cabinet ne veulent pas du tout, entendre d’un troisième mandat du président OUATTARA.


«Notre source, se laisse convaincre Confidentiel Afrique, est catégorique: «Paris n’agrée pas une candidature pour un troisième mandat du Président Ouattara » Idem pour Washington qui suit de très près l’évolution de la situation politique de la Côte d’Ivoire.

Selon des informations exclusives autorisées parvenues à Confidentiel Afrique, à la veille de son voyage dans la capitale malienne, où il participe ce jeudi, aux côtés de quatre Chefs d’Etats de la sous-région, pour sauver Ibrahim Boubacar KEÏTA, le Président du Ghana, Ado Akuffo Nana, a reçu un message de la Maison Blanche, via un émissaire américain, pour dissuader Alassane Ouattara de briguer un 3ème mandat. Selon nos informations, avant le départ sur Bamako, le Président ghanéen, a eu une rencontre avec un émissaire américain mardi 21 juillet ».


En réalité, si le chef de l’Etat français fait dans le clair-obscur au sujet de cette candidature, la position américaine a été affichée depuis longtemps et Washington n’a pas bougé d’un iota.
Pour mémoire, le sous-secrétaire d’Etat américain aux affaires politiques s’est prononcé dès le lundi 11 février 2018 sur la question, lors d’une conférence qu’il a animée à Abidjan.


«Vous savez que ce n’est pas une décision américaine. C’est au peuple ivoirien de faire ces choix, mais je dirai quelques mots. Je sais que le président Ouattara a fait une déclaration – je crois en aout – dans laquelle il a appelé à une transition du leadership vers une nouvelle génération, et je pense que c’est une déclaration louable », David Hale, dixit.


L’Américain de rappeler au président ivoirien le destin tragique de Roosvelt : « Nous avons eu une expérience dans notre propre pays. Vers 1945 ou 1944, lorsqu’un président vénéré de notre pays, le Président Roosevelt, a été élu pour un quatrième mandat, cela a brisé toutes les traditions. Il n’y avait pas de loi mais il y avait une tradition de deux mandats. Notre pays était en crise, et il a remporté une victoire écrasante pour un troisième et quatrième mandat. Et il est décédé peu de temps après son élection pour un quatrième mandat».


L’Amérique applique la même règle à la Guinée Conakry. En septembre 2017, l’ambassadeur des Etats Unis en Guinée, Dennis Hankins, invité à l’émission « Les Grandes Gueules » de la radio Espace FM, avait abordé la volonté prêtée à Alpha Condé de briguer un 3e mandat. 

«Je lui (le président Condé) ai déjà dit, et aussi parlé en public, qu’au cas où il y aurait une tentative de changement de constitution, nous sommes contre. Je souligne que le président lui-même ne l’a pas dit mais s’il y a une tentative éventuelle dans cette tendance alors nous serons contre, comme dans tous les autres pays », soulignait le diplomate.

Dakar24sn.com
 
 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :