Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Télécoms: Quand Orange nous presse comme des oranges  

Le groupe Orange ne doit pas être bien inspiré en affichant de nouveaux tarifs, en pleine vague pandémique liée à la progression du coronavirus au Sénégal. Cela, d’autant plus que, dans le cadre de la Force Covid 19, il n’avait contribué qu’à hauteur de 420 millions F Cfa et une basse de 50% sur les recharges Woyofal, là où il se fait de l’or en barre en réalisant des bénéfices inimaginables au pays de la Teranga.

En effet, au moment où il voit rouge en France, peinant à endiguer la concurrence, le groupe est sauvé par sa progression  dans la zone Afrique-Moyen-Orient, avec une croissance qui s’établit à +7,6%. Pour preuve, selon des sources officielles, en 2019, le chiffre d’affaires de Sonatel était de 1086,8 milliards de francs Cfa, soit une hausse de 6,3% par rapport à l’année 2018.  Pendant ce temps,  le chiffre d’affaires de Orange France pour le troisième trimestre 2019 était de 4,55 milliards d’euros, en baisse de 0,4 % sur un an, et de 0,5 % par rapport au trimestre précédent.

En 2016,  ce fut la guerre entre Orange et des travailleurs de la Sonatel quand le groupe avait envisagé un vaste plan d’externalisation. Orange, à en croire l’accusation, imposait à la Sonatel, dont il est actionnaire à 42,3 %, un projet prévoyant notamment la création d’un « centre d’exploitation de réseau » commun à cinq filiales d’Orange (Cameroun, Côte d’Ivoire, Niger, RCA, RDC), mais aussi aux quatre entités du groupe Sonatel (Mali, Sénégal, Guinée, Guinée-Bissau).  Les salariés soupçonnent Orange de vouloir externaliser la chaîne de métier de la Sonatel pour fragiliser cette dernière avant 2017, date de fin de la convention de concession signée entre la Sonatel et l’État.

Nous restons sur le renouvellement de ladite concession, pour rappeler que l’opération s’est déroulée dans une telle opacité qu’elle avait, de nouveau, suscité des soupçons. N’ayant déboursé que 100 milliards F Cfa, le groupe Orange avait réussi à décrocher la licence 4G et le renouvellement de sa concession de licence sur la Sonatel.

Autre incongruité sous le magistère de Macky Sall, cette générosité suspecte de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes qui, en 2016, avait infligé à Orange  un pénalité financière de 13,9 milliards F Cfa, finira par revoir ce montant à la baisse, le fixant à 1,5 milliards.

Toutes choses qui font que Orange est dans le meilleur des mondes au Sénégal. Pendant ce temps, les consommateurs vivent l’enfer. Et dire qu’il y a d’autres vices que l’on peut reprocher à l’opérateur. 

Par Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :