Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Accident meurtrier: Comment Yoff a vécu la journée noire du drame

Les images ont été choquantes et la journée triste pour les populations de la Cite Apecsy.  Un chauffeur de camion qui a perdu le contrôle de son véhicule n’a pas pu éviter le pire. Une synergie entre habitants et les sapeurs-pompiers a permis de réduire les dégâts.         

Journée noire à la cité Apecsy de la commune de Yoff. Un camion a dérapé causant la mort de trois individus. Le camion était en provenance du rond-point Nord Foire derrière le cimetière musulman de Dakar. Outre ces décès, le bilan est calé à 5 blessés dont 1 dans état grave. Les deux derniers décès sont des enfants et un adulte. Les gosses sont frère et sœur âgés respectivement de trois et de huit ans. Apprenant la nouvelle, les riverains ont convergé vers les lieux pour constater le drame. De la consternation et de la tristesse pouvait se lire dans le visage des personnes venues s’enquérir de la situation. Les quatre coins de la rue était rempli. Au milieu de la foule, les forces de l’ordre et les soldats du feu ont tenté de gérer la situation. Ils se sont servis de bâches tenues par des jeunes pour cacher l’image macabre de l’accident. 

 Le lieutenant-colonel Papa Ange Michelle Diatta, commandant du groupement d’incendie et de secours numéro 1 (sapeurs-pompiers de Dakar : ndlr) a retracé le fil du drame. « Le camion est monté sur le taxi abord duquel il y avait deux enfants  qui sont par ailleurs les victimes. Ce camion a traîné le taxi et malheureusement arrivé  à hauteur du mur du centre aéré BCEAO. C’est aux environs de 14h que mes services ont été alertés parce qu’il y avait un camion transportant du béton qui a dérapé sur, environ, une distance de 500 m. le véhicule a d’abord heurté mortellement un individu à quelques mètres du lieu de l’accident. », a-t-il expliqué.

 Selon Ousmane qui serait le premier témoin,  c’est un jeune qui conduisait le camion. Il a suivi le scenario en entier. « Le conducteur a perdu le contrôle de la voiture. L’apprenti lui a dit deux fois de heurter le mur du cimetière de Dakar. Il a tenté une fois cette manœuvre pour stopper la voiture, mais malheureusement pour lui. La première victime voulait prendre la fuite mais il l’a fait tardivement. », raconte cet habitant de la cité Apecsy. Il affirme que le chauffeur du camion ne fait pas parti des victimes, car ce dernier aurait sauté du véhicule.

L’arrivée des sapeurs a été certes trop tard aux dires des témoins, ils ont, au moins, secouru les autres blessés dont l’oncle des enfants. Venus avec un impressionnant arsenal, le commandant et ses hommes ont mené une opération d’envergure.  « On vient de terminer la manœuvre de force. Vous voyez la présence de beaucoup d’engins lourds notamment des fourgons, des engins d’élevage et des machines pour découper la tôle, des ambulances classiques et deux ambulances médicalisées pour transporter des blessés graves et un corbillard. C’est une opération qui s’est faite en deux volets. Le premier a été le secours à victime, car au-delà des trois victimes, il y a eu 5 victimes dont 1 grave.», indique-t-il. A l’en croire, l’urgence était de transporter ces blesses dans les structures sanitaires ensuite il fallait s’atteler au manœuvre  de force. Les sapeurs n’ont pas les seuls à faire preuve de bravoure.

A en croire le premier témoin, il a constaté en prélude la mort des gosses, car il n’y avait pas moyen pour les faire sortir de la voiture. Son geste de secouriste a permis de sauver deux victimes.  « C’est moi qui ai extirpé le chauffeur du taxi et l’oncle des enfants. C’est pourquoi je me suis blessés à la main. On a tout tenté pour les enfants. C’est trop tard.», raconte Ousmane. Selon lui, l’accident a eu lieu aux environs de 13h. Il estime que les Sénégalais doivent apprendre les premiers soins pour pouvoir secourir des victimes.  .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :