Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Birahim Seck, Forum civil: «L’Ige est restée muette sur des questions essentielles»

Lors de son point de presse tenu ce mardi, le Forum Civil a passé en revue les derniers rapports de l’Ige, dont le retard a été critiqué. Pour Birahim Seck et ses camarades, il y a beaucoup d’irrégularités dans les conclusions. Le Forum civil parle même de « violation du principe de l’imputabilité ».


«l’Ige a fouillé certaines structures comme la Délégation générale au pèlerinage, l’Office des pupilles de la Nation, l’Anacim ou encore la Délégation générale à la Francophonie. Mais pour l’administration centrale, l’Ige fait des renvois.

L’Ige n’est pas précise sur l’imputabilité de la faute ou de l’erreur, alors qu’on s’est rendu compte que dans ce rapport de 2016, l’Ige a constaté un conflit d’intérêts manifeste qui concerne un ministre », informe Birahim Seck.
Ce qui n’est pas selon lui, le cas pour les autres secteurs.

«Malheureusement, l’Ige n’a pas indiqué le Ministère en question, ni le ministre. Alors que pour les autres structures, elle indique clairement la nature de la structure et la période d’intervention de la vérification », détaille le coordonnateur du Forum Civil.


Pour le Forum civil, plusieurs informations qui figurent dans les documents sont déjà connues des Sénégalais. D’où le manque de pertinence de les mentionner. «On parle du surpeuplement des prisons qui n’est pas une nouveauté.


Et au même moment, on met de côté des projets et programmes essentiels comme le Pracas, le Pudc, la Cmu, le Prodac, les bourses familiales ainsi les questions liées au foncier. Cela nécessite réflexion et vérification. Mais l’Ige est restée muette. Dès lors on se pose la question de savoir si ces missions ne sont pas réalisées par l’Ige et cachées aux Sénégalais », s’interroge Birahim Seck.


Au terme de ses observations, le Forum Civil a formulé quelques recommandations. Il s’agit entre autres du remplacement du Bureau organisations et méthodes, la diminution des errements et chevauchements dans l’administration, avec des inspections internes au niveau des administrations.


Birahim Seck et ses camarades réclament aussi la mise en place d’une nouvelle loi sur la déclaration de patrimoine. « Nous voulons l’instauration d’une loi sur les conflits d’intérêts, le financement des partis politiques, mais également sur le financement des campagnes électorales », a ajouté le coordonnateur du Forum civil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :