Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Rencontre Sytjust/Ministre de la Justice: Les syndicalistes n’ont pas eu gain de cause

Les négociations entre le Bureau Exécutif National (BEN) du Sytjust et le ministre de la Justice Me Malick Sall n’ont pas porté ses fruits. En réunion le 20 juillet dernier, les camarades ont décelé des zones d’ombre dans l’approche de leur le ministre de tutelle pour trouver une issue favorable a leur requête.

Selon le communique du BEN parvenu à Dakar24,  durant toute la rencontre, le Ministre de la Justice a fait évasivement état de difficultés techniques dans la mise en œuvre de l’ensemble des décrets signés par le Président de la République. A en croire la même source, Me Malick Sall a déclaré avoir informé, à travers trois notes, le Chef de l’état de ces « difficultés » qu’il n’a pas du tout spécifiées.

 «Il a seulement donné l’exemple de l’indisponibilité des nouveaux locaux affectés au Centre de Formation judiciaire qui empêcherait l’organisation des formations préalables aux reclassements de certains agents du Ministère de la Justice. », indique le communiqué. Une autre question qui a suscité débat reste la mise en œuvre de plusieurs décrets permettant de faciliter la formation des agents, mais également, une meilleure condition de travail.    

«Le Ministre de la Justice a affirmé qu’il y a « contradictions » dans les décrets n° 2018-2259, 2018-2260 et 2018-2261 du 14 décembre 2018 pour justifier leur non publication au Journal officiel. Il a soutenu que ces contradictions, qu’il n’a pas explicitées, seraient contraires à certaines dispositions de la loi et à celles de certaines conventions internationales ratifiées par le Sénégal. », déplore le BEN. 

Le Ministre dans son exposé, à en croire le BEN, a indiqué que la publication de ces décrets est du ressort du Secrétariat général du Gouvernement. « Par rapport à la mise en œuvre du protocole du 17 octobre 2018 qui nécessite le portage de deux projets de décrets par le Ministre à la signature du Président de la République, Maître Malick SALL a expliqué que le retard de la signature est dû par le ralentissement de l’activité de l’administration causé par la covid-19. », a soutenu le BEN. 

L’organisation avance qu’elle a exposé des arguments contraires qui n’ont pas fait varier le Ministre de la Justice dans sa position. Pour rappel, le Sytjust est en mouvement depuis un moment pour faire accélérer ces procédures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :