Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Pikine: Abdou Karim Sall dans le noir, Amadou Hott pousse ses pions


En direction des prochaines élections locales, il va falloir surveiller de très près  le rapport des forces dans le département de Pikine. La zone ne va pas manquer de subir les externalités négatives de la mauvaise passe de Abdou Karim Sall, ainsi accusé de tous les péchés d’Israël dans l’affaire des oryx transférés dans son domaine privé.


Cette ville ne présente pas de nombreux profils issus de l’Alliance pour la République originelle, dignes de son poids démographique et de sa taille électorale.  Si, en 2012, l’antenne locale de l’Apr doit une fière chandelle à la posture victimaire de Macky Sall pour remporter la présidentielle et les législatives dans de nombreuses communes, le parti qui incarne le pouvoir subira une douche froide aux locales de 2014.

Même Abdou Karim Sal avait été défait à Mbao. Des communes comme Thiaroye Gare, Pikine-Nord, Dalifort, Guinaw Rails, Malika, Yeumbeul Sud, Thiaroye Guédj…, jadis des villages traditionnels, sont restées dans le giron du Parti démocratique sénégalais ou encore de celui du Parti socialiste.

Au référendum de 2016, la plupart de ces maires avaient rejoint la mouvance présidentielle, qui multiplie les victoires depuis lors.

C’est dire que Macky Sall a réussi à éclipser de nombreux opposants locaux, tout en permettant à ses poulains de pousser ses pions. Finalement, le jeu politique à Pikine se réduisait à une bipolarisation entre Abdoulaye Timbo, le maire de la ville et non moins oncle du chef de l’Etat et Abdou Karim Sall.

Ce dernier, crédité d’un lourd arsenal de guerre grâce à sa qualité de directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) avait créé une tendance, réussissant à embarquer des maires comme Pape Ndong de Pikne Ouest et Daouda Niaye de Yeumbeul Nord.

En nommant Pape Ndong ministre de la Jeunesse, le leader de l’Apr réussit à casser la dynamique des maires rebelles autour de Karim Sall, puisque l’édile de Pikine Ouest, qui se sentait pousser des ailes, se démarqua du patron de l’Artp. Malheureusement, à cause de ses lacunes au plan intellectuel, M. Ndong ne dura pas dans l’attelage.

Malgré tout, l’actuel ministre de l’Environnement conservait une base réelle dans le département, en posant ses tentacules à travers les 16 communes. Cependant, avec la nouvelle donne, inutile d’annoncer que la bulle va se dégonfler comme un ballon de Baudruche.

Macky Sall va, à coup sûr, écarter du gouvernement ce ministre devenu encombrant. L’affaire des oryx prend un tour international et alimente le prisme déformant de l’opposition.

Il va falloir trouver à Abdou Karim Sall une planque pour se mettre à l’abri du tollé médiatique.

Placé à la tête du ministère de l’Economie et de le Coopération internationale, Amadou Hott, manœuvre à Yeumbeul Sud et n’hésite pas à marcher sur les plates-bandes d’autres responsables historiques.

C’est ainsi que dans son cabinet, on compte des jeunes de la COJER. Pour l’heure, il ne se prononce pas sur l’ambition qu’on lui prête, en messe basse, de vouloir conquérir la maire de ville de Pikine, mais les mouvements de soutien à son action politique de multiplient. Franchira-t-il le rubicond ?
A suivre…

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :