Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Troisième mandat: Me Boucounta Diallo disqualifie Macky Sall !

Un troisième mandat ne devrait pas être une priorité pour le président Macky Sall, car n’ayant pas droit à se représenter. C’est du moins l’avis de l’avocat Me Boucounta Diallo. Invité de l’émission « Grand Jury » de la RFM, il a réaffirmé que les textes ne permettent pas à l’actuel président de briguer un troisième mandat.

«Par éthique, par bon sens, il n’a pas le droit. Et juridiquement, il n’a pas le droit. Il faut être clair. Lui s’il est dans l’obligation de se taire, pour ne pas animer et susciter des vocations immédiates, ce n’est pas le cas des citoyens responsables, des cadres de ce pays qui doivent s’exprimer sans ambages. Je l’ai dis et je le répète. Ce que je n’ai pas permis à mon ami Alpha Condé dont je suis l’avocat, je ne le permettrais  qui que ça soit», a fait savoir Me Boucounta Diallo.

Selon l’avocat, le sacrifice de dignes citoyens devrait pousser les gens à agir avec responsabilité. « Au nom des combats menés et des martyrs tombés sur les champs de l’honneur, personne n’a le droit d’oublier le sacrifice de ces hommes, ces valeureux fils du pays. Nous avons l’obligation morale de d’honorer leurs mémoires en respectant les valeurs que nous avons eu à partager pendant qu’ils étaient en vie. A ces martyrs, nous leur devons la vérité », a rappelé Me Boucounta Cissé.

Alors que certains membres de la coalition au pouvoir n’hésitent pas à agiter l’idée d’un troisième mandat pour leur leader, l’avocat estime que le débat en se pose même pas. « Il faut arrêter. Le débat juridique sur la question n’a pas sa raison d’être. C’est du juridisme inutile. Vous savez, nous les Africains et particulièrement les Sénégalais, nous croyons que nous sommes plus intelligent que tout le monde. Un texte n’a pas besoin d’autant de clarification pour recevoir application. Un texte a besoin d’acteurs qui sont animés par les valeurs que j’ai eu à avancer, pour que ces textes s’appliquent », avance-t-il.

Alors que la prochaine présidentielle est prévue en 2024, Me Boucounta Diallo invite les uns et les autres au respect de l’esprit de la loi. « Lorsque la rédaction prête à confusion, retournons à l’esprit du constituant, l’esprit de la loi. Pourquoi rechercher coude que coude un texte parfait ? ça n’existe pas souvent. Et lorsqu’on veut des juristes tailleurs pour se faire façonner un texte de circonstance, c’est facile de l’obtenir.

Mais lorsqu’on se dit pourquoi on s’était battu  lors du 23 juin? Dans ce débat, on doit surtout éviter de prolonger les remarques fondées sur les lacunes de la loi. Il faut convoquer l’esprit du législateur, à la place du contenu du texte simplement. Un texte a une histoire et l’histoire de ce texte est connue de tous. Ayons la prudence de ne pas choquer les martyrs », a ajouté l’ancien président de l’ONDH.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :