Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Des jeunes du Fouta annoncent une grande marche pour dénoncer la destruction de leur environnement par des entreprises de mines à Matam

Le Mouvement des jeunes Fouta Insoumis est très remonté contre les entreprises qui exploitent les phosphatesDes jeunes du Fouta annoncent une grande marche pour dénoncer la destruction de leur environnement par des entreprises de mines à Matam dans la région de Matam. En effet ces entreprises ont fini de causé de sérieux dommages aux populations des trois communes qui Orcadiéré, Ndendory et Hamady Hounaré. Face à cette situation, des jeunes de la localité ont fait face à la presse, ce samedi à Dakar, pour  annoncer la tenue d’une grande marche à Hamady Hounaré après la fête de la Tabaski. Cette manifestation aura pour but de dénoncer le non respect de la Responsabilité Sociétale de ces entreprises.

Selon le coordonnateur du Mouvement des jeunes Fouta Insoumis, les populations des trois communes du département de Kanel (Hamady Hounaré, Ndendory et Orcadieré ) sont très remontées contre l’entreprise d’exploitation minière Somiva  installée depuis 2014 au niveau de leur localité. 
 « Cela fait aujourd’hui 5 ans que la région de Matam subit une transformation désastreuse de sa nature du fait de l’implantation des sociétés d’exploitation de phosphates. Notre environnement est fortement pollué. Ce qui a développé de nouvelles maladies chez les populations. Aussi le bruit assourdissant venant des engins de cette usine rend difficile le bon déroulement des apprentissages au niveau de l’école élémentaire et du lycée de Hamady Hounaré » . 
Et d’ajouter que « Le fouta n’a que ses terres et ses eaux pour survivre. Mais aujourd’hui, elles n’ont plus de terres. Pire elles ne sont même pas indemnisées ou dédommagées » a indiqué Djiby Diaby. 
Concernant la question de la responsabilité sociétale de l’entreprise, Djiby Diaby souligne que le directeur général de la Somiva avait promis de verser aux populations impactées chaque année 655 millions de francs CFA, une promesse jamais honorée. L’État du Sénégal aussi n’a pas respecté ses engagements. Il tarde toujours à verser les 20 % des recettes qu’il reçoit de ces entreprises de mines destinées aux collectivités territoriales concernées.  » Et  Pourtant c’est pas faute d’avoir reçu sa part, il a reçu un virement de 3 milliards de francs cfa depuis le 23 janvier 2018. Mais depuis lors les trois communes impactées peinent à recevoir leur 20%  » se désole-t-il.
Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :