Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Portrait: Papa Ngom, un jeune chef de garage, qui titille les véhicules électroniques

Malick Ngom, plus connu sous le sobriquet de Papa, aura trempé ses mains dans pas mal d’huile. Aujourd’hui Chef de garage de Senautozone, sis sur la Vdn, le doué Chef de garage a commencé à taquiné la mécanique automobile dans le populeux quartier de Rebeuss en qualité d’apprenti.

Quelques notions de base acquises, Papa, un passionné de la mécanique, intègre l’Ecole Sénégal-Japon pour une formation en électro mécanique. Son diplôme en poche, il est recruté à Espace Auto, plus précisément au département Montage, où il passe deux ans.

Ensuite, il rejoint Emg Automobile et la Sénégalaise de l’Automobile où il passe respectivement un an et six mois avant d’aller à Général Auto Services. Où il bénéficie d’une promotion pour avoir été recruté en qualité d’Adjoint au Chef technique.

Mais, au bout de huit mois, Papa Ngom claque la porte pour se mettre à son propre compte. Mais, faute de moyens, les choses ne marchent pas comme il l’avait souhaité. Contacté par le patron de Senautozone qui, en dehors de la vente de pièces de rechange, souhaite intégrer le montage, le jeune mécanicien accepte de relever le challenge. Un pari réussi car, aujourd’hui, Senautozone est réputée pour la qualité de ses services et l’expertise de sa jeune équipe.

La démarche nonchalante, les lunettes bien vissés sur le visage, Pape Ngom prend très au sérieux sa mission. En faisant des va-et-vient incessants auprès de ses différentes équipes qui dépannent les véhicules.

Auparavant, le jeune patron s’est chargé du diagnostic avec le matériel dernière génération mis à sa disposition. A la question de savoir est-ce qu’il ne rencontre pas des difficultés en étant le patron de personnes plus âgées, Papa Ngom répond :

«C’est un peu délicat d’être jeune et de manager une équipe. Mais, avec un esprit d’équipe, nous parvenons à nous faire comprendre». La tête sur les épaules, le jeune mécano, conscient de la rapidité des mutations dans le domaine électrotechnique, continue à étudier pour se mettre à niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :