Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Plainte avec constitution de partie civile: La famille Fares poursuit Cheikh Yérim Seck

La liberté, Cheikh Yérim Seck l’a retrouvée, mais il n’est pas encore tiré d’affaire. Déjà, sa mise en liberté n’a pas été sans conditions, mais une fois les rayons de soleil retrouvés, une autre plainte vient s’abattre sur le journaliste.

Et ceux qui croient que c’est fini peuvent déchanter. Selon nos informations, une plainte avec constitution de partie civile a été déposée hier sur la table du Doyen des juges d’instruction par la famille Fares. Hassan Fares et Cie poursuivent le journaliste pour diffamation suite à un article publié sur son site yerimpost.

L’article est intitulé «De l’argent blanchi par les Fares au Sénégal dans le viseur du Fbi». Hassan Fares et ses frères estiment que Cheikh Yerim Seck les a accusés dans cet article de faire du blanchiment d’argent, de faux et usage de faux, mais également de criminalité financière sur fond de financement du terrorisme international.

Le journaliste veut faire croire à l’opinion, selon les frères Fares, que leur neveu Abbas Fawas Loutfe, directeur de Bâtimat, est recherché par la justice au pays de l’Oncle Sam qui le soupçonne de transporter des fonds en liquide au Hezbollah.

Suffisant pour que la famille Fares, actionnaire chez Batiplus, saisisse le Doyen des juges.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :