L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Cas Moussa Sy et Abdou Fall: Macky Sall se fâche et va sortir la cravache

Les nominations de Moussa Sy et d’Abdou Fall, respectivement président du conseil d’administration (Pca) au Port autonome de Dakar et l’Agence de promotion des investissements privés intérieurs et extérieurs du Sénégal (Apix), le mercredi dernier suscite la grogne au sein du parti de l’Alliance pour la République (Apr). Dans les jours à venir, le «maître des lieux» va sortir la cravache.

Dans les jours à venir, le président du parti de l’Alliance pour la République, Macky Sall va sans doute sortir la cravache pour «sévir» au sein de sa famille politique. Après avoir procédé aux nominations du maire des Parcelles Assainies, Moussa Sy et d’Abdou Fall, ancien ministre de la Santé sous le régime d’Abdoulaye Wade aux postes respectivement de

Président du Conseil d’administration du Port autonome de Dakar (Pad) et de l’Agence de promotion des investissements privés intérieurs et extérieurs du Sénégal (Apix), le Président de la République Macky Sall se prépare à sortir le bâton contre les réactions de désapprobation. Selon nos informations, le « maître des lieux» ne tarderait pas à sévir aux camarades qui auraient contesté sa décision dans les rangs du parti. 

Nos radars nous informent que Bara Ndiaye, nommé récemment directeur général de la Maison de la Presse qui aurait été même chargé d’établir la liste de tous les protestataires du parti de la mouvance présidentielle que Macky Sall va se charger de sanctionner.

De ce fait, dans les prochains jours, le parti aux couleurs beige-marron risque de chauffer contre ceux qui s’opposent à la volonté d’ouverture du chef de l’Etat, Macky Sall.

Ce dernier, face à la crise liée à la propagation de la covid-19, et pour mieux répondre à certains défis que le Sénégal sera confronté, a décidé de s’ouvrir à d’autres forces vives de la nation. Ce geste du président de la République n’est pas partagé dans son propre camp, notamment au niveau de l’Alliance pour la République (Apr). Des accents de désapprobation que le chef de l’Etat.

Macky Sall ne tolère guère, d’autant que c’est un comportement qui remet fortement en cause son autorité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :