Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Yaye Fatou Diagne, Coordonnatrice du PROMISE: Un parcours exceptionnel qui sert de guide aux jeunes générations

Qui est Yaye Fatou Diagne?

La classe, l’élégance, la rigueur dans le travail, un cœur en or, c’est ce qui caractérise Yaye Fatou Diagne. Battante devant l’éternel, madame Diagne ne s’attend pas à des privilèges en faisant de la politique mais elle entend jouer son rôle de citoyenne en s’investissant socialement.

« Vous ferez un bon psychologue », lui avait prédit son professeur en psychologie sociale. Elle ne sait pas « si elle était prédestinée à ce métier », mais Mme Diagne finira par « en avoir la passion ». Même si la médecine l’a toujours intéressée, Yaye Fatou a dû faire un Dut en marketing pour pouvoir prendre en charge ses jeunes frères et sœurs à la suite du rappel à Dieu de sa mère.

Pendant ses vacances au Maroc, Yaye Fatou s’inscrit à l’Ecole supérieure de psychologie, elle en sort six ans plus tard avec son diplôme et un Mémoire libellé : « Gestion des maisons de retraite, dépression des personnes âgées ». Ambitieuse à souhait, pour un projet de clinique, suit une formation en sage-femme d’Etat, en vue d’obtenir un diplôme médical. Originaire de Daga Diakhaté (département de Guinguinéo), la métisse, balante de par sa mère et sérère de par son père, a fait ses études primaires à Ziguinchor à l’école Jean Kandé, puis au collège Sacré-Cœur ou elle décrocha son Bfem et enfin au lycée Djignabo jusqu’à l’obtention du Bac. Charité bien ordonnée commençant par soi, la psychologue, pour aider les femmes de sa contrée à lutter contre l’exode rural, les mariages forcés, les grossesses précoces, décide d’ouvrir un préscolaire et un Collège d’Enseignement Moyen (CEM), afin que la jeunesse de cette localité puisse poursuivre leurs études. Pour œuvrer à l’amélioration de la condition de vie des femmes et pour une autosuffisance alimentaire, elle crée un GIE pour la commercialisation du sel.

Le goût du partage, la psychothérapie elle les a reçus dès le bas âge. « 80% de mes revenus vont dans le social », révèle-t-elle pour la plupart. Le Coordonnateur National du Programme de Développement de la Microfinance Islamique (PROMISE), fait de la politique mais précise cependant qu’elle n’est pas dans la « politique politicienne ». Le patriotisme, la bonne gouvernance, c’est ce qu’elle prône. Aussi la politique et non « politicienne » croit à l’éducation pour tous, au droit au travail, au droit à la santé, au droit de circuler, au droit d’avoir un logement décent.

En dehors de son travail, la psychologie clinicienne de formation consacre son temps à son Programme pour développer la Microfinance Islamique au Sé9négal, à la lecture, au cinéma, à la natation et au basket plus particulièrement. Sport qu’elle affectionne depuis sa tendre enfance et qui lui a valu beaucoup de satisfaction. La coupe Mme Elisabeth Diouf, le trophée Arc-en-ciel, la coupe du Sénégal… font partie de son palmarès. La liste est loin d’être exhaustive. L’ancienne ailière de la Sonacos et du Dakar Universitaire Club (DUC). Avec son emploi du temps chargé, Mme Yaye Fatou Diagne trouve que c’est dans ses multiples casquettes et activités qu’elle trouve son épanouissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :