L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Case des tout-petits: Pour avoir une promotion, Pape Ciré Ndiaye, avait tenté de déverser du «safara» dans le bureau du Daf

Au lieu de se donner corps et âme et obtenir la promotion dont il rêve tant, Pape Ciré Ndiaye, agent administratif de 42 ans à l’Agence de la Case des tout-petits, a recouru à une potion mystique qu’il a tentée de déverser dans le bureau du directeur administratif et financier. Hélas, c’est le contraire qu’il a eu parce qu’il a été envoyé en prison et risque 6 mois ferme pour tentative de soustraction de deniers publics, devant la barre des flagrants délits de Dakar où il a été traduit hier. Il sera fixé sur son sort le mardi prochain, 28 avril 2020.

Pour avoir un bon boulot, une promotion ou être le bras droit du boss, nombre de personnes recourent à des marabouts. Pape Ciré Ndiaye en est l’exemple type. Il a eu à recourir à un marabout pour une promotion à l’Agence de la Case des tout-petits où il sert comme agent administratif depuis 11 années.

En effet, pour obtenir la promotion qu’il désire tant, Pape Ciré Ndiaye a opté pour la solution mystique. L’agent administratif, muni d’une bouteille de potion magique, s’est rendu en catimini sur les lieux, le 25 mars dernier, pour commettre son forfait. Malheureusement pour lui, sur place, il a trouvé le vigile dans les locaux. Ainsi, pour ne pas se faire démasquer, il a remis un billet de 10.000 F au gardien en lui demandant d’aller chercher de la monnaie afin qu’il puisse lui donner de l’argent. Celui-ci, ne se rendant pas compte du subterfuge, est tranquillement parti faire de la monnaie.

Ayant bien préparé son coup, Pape Ciré Ndiaye a dévié de leur champ les caméras de surveillance qui étaient sur les lieux afin de ne pas être filmé. Puis, il a usé d’une clé et a tenté d’ouvrir le bureau du Directeur administratif et financier de l’Agence de la Case des tout-petits. Malheureusement pour lui, ladite clé s’est cassée dans la serrure avant même qu’il mette son plan à exécution.

Pris la main dans le sac, il a été déféré au parquet pour tentative de soustraction de deniers publics. En fait, quand il est revenu à son bureau, le Directeur administratif et financier a eu de la peine à ouvrir son bureau. Il s’en est ouvert au gardien qui lui a confié que c’est Pape Ciré Ndiaye qui était revenu sur les lieux après que tout le personnel est rentré. Ainsi, la vidéosurveillance revisitée a montré le mis en cause qui tentait d’ouvrir la porte du bureau du Daf. Pis, sur procès-verbal, le comptable matière a soutenu avoir surpris en flagrant délit le prévenu qui subtilisait une rame de papiers.

Pape Ciré Ndiaye : «je ne voulais rien voler. Je voulais juste déverser une potion dans son bureau pour avoir une promotion»

Âgé de 42 ans, haut de taille, ce père de famille marié à une épouse et résidant aux Parcelles Assainies a catégoriquement nié les faits de vol qui lui sont imputés, hier, devant le juge de la barre des flagrants délits de Dakar où il a été traduit. Selon lui, il ne voulait rien voler. Il voulait juste asperger le bureau du Daf d’une potion mystique pour avoir une promotion. «Je suis responsable du courrier depuis 8 ans dans cette boîte. Les faits se sont passés à l’agence le jour où le Président Macky Sall a décrété l’état d’urgence. Une fois là-bas, j’ai présenté au vigile un billet de 10.000 F pour qu’il aille acheter de quoi manger et je prends Dieu comme témoin. Parce qu’il m’avait dit qu’il voulait se rendre à son village, mais qu’il n’avait point d’argent sur lui. Je n’ai jamais volé et cela n’a jamais été mon intention.

Il ne m’a pas demandé les raisons de ma présence», explique-t-il. Et le gus de poursuivre : «je suis allé au bureau du Daf et j’ai essayé d’ouvrir la porte avec une clé que j’ai ramassée par hasard vers le magasin, mais elle s’est cassée dans la serrure. J’ai commis une faute en voulant déverser de la potion mystique dans ledit bureau pour une promotion. Elle m’a été offerte par un vieux de Mboro. Je n’ai jamais volé. J’ai fait 11 ans dans ce service et je me suis donné corps et âme. L’Agence nationale de la Case des tout-petits est un bijou pour moi et je n’ose même pas y commettre un acte répréhensible. Il est impossible de soustraire quoi que ce soit. Je reconnais avoir éloigné le vigile des lieux et détourné les caméras de leur champ pour pas être filmé», a raconté le prévenu.

L’Agence réclame le franc symbolique, le parquet requiert 6 mois ferme

Avocat de l’agence, Me Mamadou Seck a réclamé le franc symbolique après avoir demandé au tribunal d’entrer en voie de condamnation contre l’inculpé, qui est selon lui coupable des faits qui lui sont reprochés. Le procureur qui est convaincu de la culpabilité de Pape Ciré Ndiaye a demandé qu’il soit condamné à 6 mois de prison ferme. A en croire le parquetier, Pape Ciré Ndiaye n’est pas en mesure de présenter devant le tribunal la bouteille de potion mystique qu’il devait déverser dans le bureau de la victime.

Constitué pour la défense des intérêts du prévenu, Me Babacar Ndiaye a soutenu que même si c’est avéré que son client a voulu déverser une potion mystique dans ledit bureau, c’est juste un acte indélicat de sa part. Ainsi, il a sollicité sa relaxe au bénéfice du doute parce que, dit-il, rien ne prouve qu’il y a une tentative de vol.

Étant du même avis, son autre conseil estime que son client était venu déverser cette potion et que pour sa part, c’est une erreur qu’il a reconnue. «Après avoir fait 11 ans dans ce service, il devait redoubler d’efforts et non penser à faire autre chose», a tonné la robe noire. Délibéré mardi prochain.

Source Les Echos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :