Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Deal sur l’aide alimentaire: Les transporteurs vilipendent Mansour Faye et Diop Sy

Les propriétaires de gros porteurs qui avaient proposé de transporter gratuitement l’aide alimentaire dans les régions, en guise de participation à l’effort national de lutte contre le coronavirus, n’en croient toujours pas leur yeux de voir le ministre cracher sur leur offre de gratuité, pour engager un transporteur grassement payé. Diallo Niang, un des membres de la délégation qui était allée voir le ministre vendredi dernier, est d’autant plus amer que Mansour Faye les a snobés, les mettant en rapport avec son secrétaire, pour recevoir Diop Sy accompagné de l’ancien international de football El Hadji Diouf. Or, pour lui, non seulement Diop Sy, en tant que député, ne peut pas soumissionner à cet appel d’offres, mais en plus, il a des «camions à ordures» et non des camions habilités à transporter du riz.
 
Les propriétaires de gros porteurs qui voulaient apporter leur contribution à l’effort national de lutte contre le coronavirus ont vu leur offre de transporter gratuitement l’aide alimentaire rejetée. A la place, l’Etat a préféré confier le marché à l’Urbaine d’entreprise du député Diop Sy. 

«Nous avons tous salué la décision de l’Etat d’octroyer de l’aide alimentaire aux populations. Comme beaucoup ont donné de l’argent, à notre niveau, nous avons décidé de participer à l’effort de guerre en mettant nos camions gratuitement à la disposition de l’Etat. Nous ne demandons rien. Qu’on mette du carburant dans les véhicules, et nous amènerons l’aide là où ils veulent. On avait fait cette proposition depuis le 28 (mars). Mais après notre offre, personne ne nous a contactés. C’est par la suite que nous avons entendu parler d’appel d’offres», souligne d’emblée Diallo Niang de l’Association des propriétaires de véhicules gros porteurs. 
 
«Mansour Faye nous a mis en rapport avec son secrétaire Sow et a reçu Diop Sy accompagné d’El Hadji Diouf»

 
Il poursuit :  «le vendredi, nous sommes allés voir le ministre. Il n’a même pas daigné nous recevoir. Il nous a mis en rapport avec son secrétaire Sow, et il est allé recevoir Diop Sy, qui était accompagné de l’ancien international El Hadji Diouf». Poursuivant, il soutient que Sow leur a demandé leurs conditions et ils lui ont dit qu’ils ne demandent que «le carburant et la restauration des chauffeurs». Et d’ajouter que leur interlocuteur leur «a même proposé, au lieu de la gratuité, puisque la décision de payer a été prise, de faire moitié tarif». Mais Niang révèle qu’ils ont décliné cette proposition qui pour eux revenait à accepter d’être payés, alors qu’ils proposent la gratuité.

C’est ainsi que le collaborateur du ministre leur a promis de les rappeler. Le lendemain, n’ayant pas de ses nouvelles, ce sont eux qui ont appelé. «Nous avons appelé au ministère pour leur signifier que les camions étaient disponibles et qu’ils n’attendaient que des directives. A ma grande surprise, ils nous ont dit qu’ils ont trouvé quelqu’un qui est même en train de charger, parce que le Président doit venir lancer la distribution (de l’aide)», raconte-t-il. Non sans regretter. «Je n’en revenais pas. On vous donne des camions gratuitement et vous dites que, non, vous allez prendre quelqu’un d’autre et payer. Il y a forcément anguille sous roche», lâche-t-il.
 
«Diop Sy ne devait même pas soumissionner à un appel d’offres, parce qu’il est député et n’a pas de camions pour transporter du riz, mais des camions à ordures»
Diallo Niang est d’autant plus amer que, pour lui, «Diop Sy ne devrait même pas soumissionner en cas d’appel d’offres, parce qu’il est député». Mieux, il note qu’en plus, «Diop Sy n’a pas de camion pour transporter du riz… Il a des camions à ordures». Or, précise-t-il, les transporteurs qui étaient allés voir le ministre sont au nombre de 16 et celui qui a le plus petit nombre de camions en a 20, les autres en ont entre 30 et 50. Et ils ne demandaient que le gasoil. D’ailleurs, insiste-t-il, «dans cette situation de crise, Diop Sy, en tant que député, représentant le peuple et allié du pouvoir, devait même demander à l’Etat d’arrêter la procédure d’appel d’offres et de confier l’acheminement des vivres aux transporteurs qui ont offert de le faire gratuitement».
 
«On nous a appelés pour nous dire qu’on va nous donner les régions de Thiès et de Diourbel»
 
D’ailleurs, il révèle qu’on est «en train de chercher à gauche et à droite des camions à louer, en négociant individuellement les tarifs», sans tenir compte des tarifs déjà avancés. Et comme cela ne suffisait pas, ils sont sollicités pour le transport vers certaines localités. «On nous a appelés pour nous dire qu’on va nous donner les régions de Thiès et de Diourbel. Ce choix n’est pas fortuit. C’est parce que pour ces régions, le tarif est plus faible de 5000 la tonne», souligne-t-il. Mais il a une petite idée derrière la tête. «Demain (aujourd’hui), nous allons amener 100 camions au Port et voir s’ils vont nous faire charger ou non. Mais nous allons demander à aller dans les régions éloignées. Nous avons de gros camions qui peuvent faire jusqu’à 40 tonnes», dit-il. 

Source Les Echos
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :